Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •  

()

Les nématodes ph comme prédateurs des limaces : une solution miracle ?

Photo d'un nématode ph anti limaces naturel

Les nématodes ph sont-ils la solution miracle du jardinier en permaculture ? Peuvent-ils freiner une régulation naturelle durable du problème de limace au potager ?

Dans cet article, j’essaie de répondre à ces questions, et à d’autres. Puis, je finis par lister les différents avantages et inconvénients liés à l’utilisation des nématodes pour lutter contre les limaces au jardin.

Avant de commencer, si ça vous intéresse, voici l’article sur l’ensemble des prédateurs des limaces.

Qu’est-ce que les nématodes ph prédateurs de limaces, et comment permettent-ils de lutter contre celles-ci au potager ?

un nématode comme anti limaces naturel

Les nématodes, appelés aussi vers ronds, sont des vers parasites. Ils constituent, en nombre, plus de 80 % du règne animal de la planète, et sont répartis en plus de 40 000 espèces différentes.

Certaines espèces de nématodes ph se sont spécialisées comme parasites des limaces. C’est notamment le cas de phasmarhabditis hermaphrodita (appelé plus simplement « ph »), qui ne peut survivre que par la présence de ces gastéropodes.

Ce vers microscopique s’introduit dans une limace par son orifice respiratoire (pneumostome), puis une fois à l’intérieur, le nématode répand des bactéries symbiotiques qui décomposeront la limace de l’intérieur. En temps normal, à partir de 3 jours, la limace s’arrête de manger, pour mourir au bout de 6 à 10 jours. Et il faut en moyenne entre 2 et 3 semaines pour voir des effets importants sur la population de limaces au jardin. Comme les nématodes ph vivent sous terre, seules les limaces qui s’y sont réfugiées seront infestées par le parasite.

Les limaces infestées par des nématodes ph sont reconnaissables par le haut de leur corps plus gonflé que la normale.

Si la quasi-totalité des limaces est vulnérable face aux nématodes ph, ce n’est pas le cas des limaces espagnoles de taille adulte (arion vulgaris) (source : https://www.cabi.org/isc/datasheet/6963), mais ils épargnent aussi les escargots.

Comment utiliser les nématodes ph ?

les nematodes s'utilisent dilués dans de l'eau

Après stockage au réfrigérateur (attention la durée de conservation est assez courte), diluez la poudre (les nématodes) dans un arrosoir (pour le volume de dilution, voir la notice de votre emballage). Arrosez ensuite la zone de votre potager à traiter (les nématodes ph ont besoin d’humidité pour se déplacer, et se réfugier à l’intérieur du sol), après avoir préalablement mouillé votre sol. Faites attention de ne traiter que le soir, car les nématodes ph sont très sensibles à la lumière du soleil (ils vivent sous terre).

Les nématodes, considérés comme anti-limace naturel, permettent-ils une régulation durable des populations de limaces au jardin ?

les nématodes permettent de lutter contre les limaces en permaculture

Les nématodes ph, comme le sont les canards coureurs indiens, sont des prédateurs insérés dans le milieu, et ne sont pas naturellement présents dans les quantités que vous insérerez au sein de votre potager, si vous traitez les limaces par cette méthode.

La première chose qui me saute aux yeux, personnellement, est qu’un nouveau changement fort est apporté à votre système jardin. Votre potager étant déjà une modification d’un écosystème naturel (la plupart des plantes ne sont pas autochtones, par exemple), ce traitement biologique peut être considéré comme vecteur d’un nouveau déséquilibre, qu’on ne peut souvent pas anticiper.. Et si les nématodes ph arrivent à s’adapter à l’écosystème pour y demeurer (et arriver à s’attaquer pourquoi pas à d’autre proies), quels sont les risques potentiels ? Sinon, que peut être l’impact sur l’écosystème, si seules les limaces espagnoles survivent ? 

Et puis, si ces vers parasites tuent toutes les limaces de votre jardin, les prédateurs naturels de ces demoiselles ne risquent-ils pas de ne plus trouver leur nourriture ? À mon avis, c’est le risque… et la conséquence, c’est que ça complique beaucoup l’installation durable de ces prédateurs naturels.

Et, si les nématodes ph sont parfois très efficaces pour éradiquer toutes les limaces de votre potager, l’effet n’est que temporaire. Dès que ces vers n’auront plus de limaces à se mettre sous la dent, ils mourront.

Et, comme ce type de traitement freine la plupart des mécanismes de régulation long-terme des limaces (installation des prédateurs naturels par exemple), il faudra recommencer chaque année, plutôt que de laisser la nature rééquilibrer d’elle-même. 

Il faut aussi se souvenir, que les limaces ont un rôle essentiel au sein d’un écosystème, et que l’ « éradication », contrairement à la « régulation », prive le jardin de ces bienfaits.

Robin

Robin

Je crois profondément en l’intérêt de la permaculture (et de sa philosophie, notamment la vision systémique des choses qu’elle amène), pour un monde plus cohérent et durable.

Je crois fortement en la force que contient la transmission du savoir, pour faire bouger les choses à grande échelle.

C’est pourquoi je m’implique sur ce blog dédié à la vulgarisation (sérieuse, sourcée, pédagogique, complète (du mieux que je le peux en tout cas 😊 )) de la permaculture, et j’y apporte parfois mes opinions.

Je me concentre pour l’instant sur le problème des ravageurs en permaculture.

J’ai aussi bossé sur des solutions concrètes à ce sujet, comme une barrière à limaces respectueuse et infranchissable, trouvable ici !

Si, comme moi, vous cherchez toujours à comprendre « pourquoi », ce blog vous correspondra peut-être 😉

Photo de fougère
Fleurs de bourrache
Coccinelle sur une feuille

Les plantes à avoir au jardin : les plantes pour héberger les auxiliaires, les plantes à effets répulsifs pour les "ravageurs" (Limaces, Pucerons, Rongeurs, ...)

Vos informations ne seront jamais soumises à un tiers. Suite à votre inscription, je vous donnerais, un jeudi une fois tous les 15 jours, des nouvelles de mes avancées, et des conseils, voir le partage d'un film, ou d'un poème. Si, pour une raison quelconque, vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, vous pourrez vous désabonner en un clic, via un bouton présent en bas de chaque email. Voir la Politique de confidentialité.

Avantages d’utiliser des nématodes ph pour lutter contre les limaces

Un pouce vert vert le haut : avantages

Les nématodes ph sont d’une efficacité redoutable pour l’éradication d‘une importante population de limaces

Cette méthode de lutte par le vivant, est ciblée, et n’a a priori pas d’effet secondaire sur les plantes, les autres animaux, ou la santé de votre terre (si ce n’est les effets secondaires indirects suite à la disparition des limaces du système-jardin).

Les nématodes ph n’agissent pas sur les escargots

Inconvénients d’utiliser les nématodes ph dans un potager en permaculture

un pouce rouge vers le bas : inconvénients

Le prix des nématodes ph est assez élevé : environ 45 euros pour 100 mètres carrés.

Leur action n’est pas efficace sur les limaces espagnoles adultes (arion vulgaris).

La solution n’est que ponctuelle, et il faudra retraiter si des limaces réapparaissent.

L’utilisation de ces vers pour l’éradication des limaces me semble trop récente pour qu’on soit certain qu’ils n’impliquent aucun effet secondaire (à cours ou à plus long terme) pour le milieu.

Ce type de traitement freine la régulation naturelle long-terme des limaces de votre jardin, notamment car leurs prédateurs naturels ne trouvent subitement plus leur nourriture.

Le moyen d’action des nématodes ph est assez “trash”, et la mort des limaces est lente et probablement douloureuse. La science du vivant ne peut pas se prononcer définitivement sur le fait que les limaces (les invertébrés en général) soient -ou non- des êtres sensibles (qu’elles puissent ressentir subjectivement la douleur : la conscience phénoménale au sens de Ned Block). Par mesure de précaution, par respect, et étant donné que l’introduction des nématodes ne dépend que de notre choix, je pense que c’est aussi une donnée à prendre en compte.

Conclusion

les nematodes sont des prédateurs des limaces et des escargots

À première vue, les nématodes ph constituent la solution miracle pour le jardinier bio assailli de limaces : leur action est, en effet, redoutable et biologique.

Mais attention, car leur introduction dans votre potager constitue une modification de plus au sein du système. Cette modification, en plus de n’avoir des effets que très ponctuels, freine une régulation naturelle long-terme de ces populations de limaces, en empêchant par exemple aux prédateurs naturels de s’installer durablement au jardin.

Le mode d’action des nématodes ph, assez trash, peut aussi amener à reconsidérer la situation, en se repenchant sur les racines philosophiques de la permaculture.

Sachez qu’il existe d’autres moyens de contrôler les populations de limaces au jardin, sans entraver une régulation long-terme du problème :

Parmi ce que l’on appelle les « anti limaces naturels », pouvez essayer de mettre en place des barrières anti-limaces (voir l’article principal de la section “limaces”), des paillis anti-limaces, planter des plantes au pouvoir répulsif (voir la section “la prévention par les plantes” de mon site web), ou attirer les prédateurs de ces gastéropodes (voir ci-dessous) … 

Merci d’avoir pris le temps de lire 😊, j’espère que cet article vous aura intéressé et appris des choses que vous pensez utiles. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires, je suis à l’écoute de tout ce que vous aurez à me partager, car cela ne peut qu’enrichir ce document. Faites-moi parvenir vos idées, je compléterai cet article avec plaisir, afin qu’il soit le plus complet possible

Le hérisson

 

En détail

Les limaces léopards

 

 En détail

Les carabes

En détail

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

Note moyenne / 5. Vote count:

Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

2 Commentaires

  1. Jean-Yves

    SUPER Article ! Je suis d’accord à 200% pour éviter de détraquer l’écosystème. Mais quelle solution contre la multiplication des limaçons blancs dans mes Brassicacees semées en pleine terre ?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •