Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •  

()

La limace léopard (toxique ?) : identification, alimentation, reproduction

photo de limace léopard (ou limace tigrée)

Tel un grand félin, je rôde parfois dans vos jardins. Ma robe tachetée me rend unique en mon genre, parmi nous autres mollusques terrestres rampants !

Je suis limax maximus (en latin limax : limace et maximus : grande).

Je porte à juste titre mon nom latin, car je peux faire jusqu’à 20 cm !

On m’appelle parfois limace tigrée, limace tachetée, mais aussi limace cendrée, grande loche grise, grande limace cendrée, ou grande limace grise.

Mais, même si je suis connue comme le loup blanc, on se pose beaucoup de question sur moi :

  • Qu’est-ce que je mange ? Est-ce que je mange vraiment d’autres limaces ?
  • Suis-je vénéneuse, et donc dangereuse pour vos poules ou canards ?

Et puis, savez-vous que ma reproduction est un phénomène exceptionnel du monde du vivant ?

On voit tout ça dans ce qui suit ! Vous allez voir, je suis une limace extraordinaire.

photo de limace tachetée au potager

Avant de commencer, si ça vous intéresse, voici l’article sur l’ensemble des prédateurs des limaces.

I. La limace léopard (ou limace tigrée) à la loupe 

a. Comment reconnaître une limace léopard ?

Alors, déjà, partons sur de bonnes bases. Pourquoi la limace léopard (léopard qui insinue donc robe tachetée, et elle est aussi appelée limace tachetée d’ailleurs) est-elle aussi appelée limace tigrée ?

On voit pourtant bien la différence entre un tigre et un léopard, non ? Entre un pyjama rayé et un pyjama à pois ?

En fait, je croyais au départ que l’appellation « limace tigrée » était un défaut de langage. Mais, en prenant le temps d’observer, je me suis rendu compte que les jeunes limaces léopards ont des sortes de rayures (en fait des tâches alignées) le long de leur corps (et pas en travers comme les as le tigre). Ces rayures tendent à disparaître (les tâches à s’éloigner les unes des autres) lorsque la limace devient adulte, mais on peut toujours apercevoir des rayures en pointillés (et toujours le long du corps) sur l’arrière de la limace.

Par contre, vous remarquerez que des tâches de 3 mm de diamètre sont bien visibles sur l’avant de la limace léopard (au niveau de ce que l’on appelle le « bouclier », près de la tête), et ceci dès son plus jeune âge.

Quand celle-ci est jeune, on a parfois alors affaire à une limace tigrée et tachetée à la fois (un croisement malicieux entre les deux célèbres animaux de la brousse). Ces marques sont noires sur un corps brun-gris à brun-rosé.

Voici une série de photos de limaces léopard, pour vous aider à reconnaître un spécimen en cas de doutes (certaines limaces grises ont parfois des semblants de petites tâches ou de traits sur le corps, qui peuvent nous laisser dubitatif) :

photo de limace tigrée

On a ici une belle petite limace mi-tachetée mi-tigrée. 

photo de limace leopard

Lorsque la limace léopard grandit, les rayures de son arrière deviennent progressivement des tâches

b. Anatomie de la limace léopard

Excepté la couleur de sa robe, quelle sont les particularités anatomiques de la limace léopard ?

·       Le pneumostome (organe respiratoire de la limace) se trouve à l’arrière du bouclier

·       La carène, une petite crête située sur le « dos » de la limace, est courte, et s’arrête avant le bouclier.

·       Des plis concentriques sont présents au niveau du bouclier de la limace.

Tout cela est visible dans les superbes images ci-dessous, que je dois (ainsi que les descriptions) au site http://notesdeterrain.over-blog.com/2014/09/limace-leopard.html

photo de l'anatomie d'une limace léopard
photo de l'anatomie d'une limace léopard
photo de l'anatomie d'une limace léopard

 Dommage que ces caractéristiques anatomiques soient communes à toutes les sous-espèces de limaces grises, dont la limace léopard fait partie. Ça ne vous aidera donc pas beaucoup plus à trancher entre limace léopard et limace grise, mais je trouvais que ça valait tout de même le coup de vous en apprendre plus sur cette espèce.   

c. Comportement et lieux d’observation

La limace tigrée, comme toutes les limaces, dort durant la journée, lorsque le temps est sec, cachée dans des lieux sombres et humides : dans votre paillage, dans votre composteur, sous des pierres ou du bois mort, et même enfouie sous la terre ! Lorsque le temps est à la pluie, ou la nuit, lorsque l’humidité tombe, elles sortent et vous pouvez les apercevoir dans votre jardin.  

Les limaces léopards sont aussi présentes dans tout le sud et l’ouest de l’Europe. Elles sont un peu moins présentes dans le pourtour méditerranéen.  

II. Alimentation de la limace léopard : mange-t-elle vraiment d’autres limaces ?

image représentative carnivore

La réponse est oui !

En fait, la limace léopard est omnivore : son alimentation se compose de végétaux (comme les autres limaces), de champignons (dont elle raffole, y compris les champignons pathogènes -oïdium, mildiou dont elle stoppe la propagation en digérant les spores reproductives), mais aussi d’autre limaces !

« Ok ok, elle mange d’autres limaces, mais elle mange seulement les limaces mortes, ou alors elle peut tuer et manger des individus vivants et sains ? Parce qu’il y a de nombreuses espèces de limaces qui grignotent leurs congénères morts »

Oui, la limace léopard mange des limaces mortes, mais elle va aussi jusqu’à traquer (le mot est peut un peu fort, disons plutôt « chasser ») et tuer d’autres limaces ! Elle se déplace plus vite que la majorité des autres spécimens (jusqu’à 15 cm/minute), et peut ainsi en faire ses proies. Après, quelle est la taille des limaces-proies potentielles de la limace léopard, c’est une autre question. Ce qui est sûr, c’est qu’elle se nourrit des œufs des autres limaces, ainsi que des plus petits spécimens (voir la vidéo ci-dessous). Peut-elle attaquer une loche orange ? Bonne question, je n’ai absolument rien trouvé à ce sujet.

Même si la limace léopard peut manger certains végétaux (ce qui n’est pas si mauvais, car comme je vous l’ai dit, cela limite la propagation de maladies cryptogamiques), c’est donc vraiment une amie à avoir au jardin !

Ce n’est pas facile à voir, mais cette limace léopard est bel et bien en train de manger une petite limace grise

Robin

Robin

Je crois profondément en l’intérêt de la permaculture (et de sa philosophie, notamment la vision systémique des choses qu’elle amène), pour un monde plus cohérent et durable.

Je crois fortement en la force que contient la transmission du savoir, pour faire bouger les choses à grande échelle.

C’est pourquoi je m’implique sur ce blog dédié à la vulgarisation (sérieuse, sourcée, pédagogique, complète (du mieux que je le peux en tout cas 😊 )) de la permaculture, et j’y apporte parfois mes opinions.

Je me concentre pour l’instant sur le problème des ravageurs en permaculture.

J’ai aussi bossé sur des solutions concrètes à ce sujet, comme une barrière à limaces respectueuse et infranchissable, trouvable ici !

Si, comme moi, vous cherchez toujours à comprendre « pourquoi », ce blog vous correspondra peut-être 😉

Au fait ! Ma barrière à limaces infranchissable est disponible !

le filet à limaces en cuivre de springday
Photo de fougère
Fleurs de bourrache
Coccinelle sur une feuille

Les plantes à avoir au jardin : les plantes pour héberger les auxiliaires, les plantes à effets répulsifs pour les "ravageurs" (Limaces, Pucerons, Rongeurs, ...)

Vos informations ne seront jamais soumises à un tiers. Suite à votre inscription, je vous donnerais, un jeudi une fois tous les 15 jours, des nouvelles de mes avancées, et des conseils, voir le partage d'un film, ou d'un poème. Si, pour une raison quelconque, vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, vous pourrez vous désabonner en un clic, via un bouton présent en bas de chaque email. Voir la Politique de confidentialité.

III. La limace léopard est-elle venimeuse, et donc dangereuse pour vos animaux ?

image comparatif venimeux et vénéneux
C’est une question que beaucoup se posent, et que certains m’ont posé : est-ce que la limace léopard est toxique pour les animaux qui viendraient à la manger ?

En fait, plusieurs personnes semblent s’être rendu compte qu’une poule ou un canard qui rencontre une limace léopard ne la mange pas, voir ne s’en approche pas. Ce type de comportement de prédateur est souvent représentatif d’une toxicité de la « proie » en question. Après, est-ce que la limace tachetée est vraiment « venimeuse » (c’est le terme qui revient souvent) ? On parlerait déjà plutôt de « vénéneux » que de « venimeux » ici, l’adjectif « venimeux » correspondant en effet à la possibilité d’injecter activement du venin à un autre animal.

Difficile à dire si les limaces léopards sont vénéneuses, car ce type de comportement prédateur peut aussi simplement être provoqué par la robe particulière de cette limace, qui véhicule une impression de toxicité plus qu’elle ne l’est réellement. J’ai fait beaucoup de recherches à ce sujet, et je n’ai trouvé aucune ligne sur une éventuelle toxicité de la limace léopard.

Est-ce donc possiblement dangereux d’avoir des limaces léopard qui baladent dans le jardin avec vos poules et canards ?

Non pas du toutcar :

·       Le risque que la limace léopard soit toxique est faible étant donné qu’absolument rien dans la littérature n’existe à ce sujet

·       Les prédateurs savent le plus souvent lorsqu’une proie potentielle est toxique, et ils ne prennent pas le risque de la croquer

Ne vous inquiétez pas, les rampantes en pyjama sont donc sans danger !

IV. Reproduction de la limace léopard au jardin

photo accouplement limaces léopard

Si vous pouvez assister à l’accouplement de deux limaces léopards, vous avez beaucoup de chance !

C’est un véritable ballet nuptial : dans un premier temps, les limaces se font la cour, en faisant des cercles, au sol. Une fois les partenaires conquis, ils se mettent tous deux à escalader un arbuste, une grande plante, ou un petit arbre. Puis, les partenaires s’enroulent, puis se jettent dans le vide, suspendus par un fil de mucus très épais.
Mais pourquoi les limaces léopards se jettent-elles dans le vide ?

En fait, il s’agit pour elle de mettre la gravité à leur avantage, pour s’enrouler plus facilement l’une autour de l’autre, et mieux se servir de leur immense pénis  Quoi ?! Non mais c’est dégueulasse ! ».

« Je sais, c’est peut-être « dégueulasse » pour vous, misérables humains à petit sgégou, mais c’est la nature, alors non, c’est pas dégueulasse. Nous, limaces léopards, dominons le game du sexe-parade, et pas de complexe à avoir ».

Car oui, leur organe génital mâle mesure en gros la taille de leur corps (!).

Et vous savez d’où sort cette liane ? De la droite de leur tête (de ce qu’on appelle un gonopore) ! (Comme quoi, pas besoin d’être jaloux). Et si vous regardez plusieurs accouplements de limaces, vous verrez qu’elles ne s’enroulent que dans un unique sens, à chaque fois : dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, car leur organe génital mâle est situé sur la droite de leur tête !

 

photo de la reproduction des limaces tigrée

Cet enroulement d’organes génitaux leur permet d’échanger leurs spermatozoïdes, qui serviront à féconder l’ovule de chacune des deux limaces : car oui, vous l’avez sans doute compris, les limaces, comme les escargots, sont hermaphrodite.

Plus tard, lors de la ponte, 300 œufs seront enterrés.

La limace léopard ne pond que deux fois au cours de sa vie : la première fois en juillet-août de sa première année, et la deuxième fois en juin-juillet de sa deuxième année.

Au bout de 20 à 45 jours (selon la température), les petits limaçons léopards sortent de leurs œufs, et démarrent leur vie au sein de votre potager.

 

Ci-dessous, une vidéo de cet accouplement ! Puis, juste après, une vidéo de l’éclosion des oeufs ! 🙂

L’accouplement

L’éclosion des oeufs

V. D’autres prédateurs des limaces au potager ?

les crapauds aident à lutter contre les limaces

Mais, si votre jardin est inondé de limaces, à l’heure où vous lisez cet article (c’est d’ailleurs peu probable actuellement, vu la saison), je comprends que vous n’ayez pas la patience d’attendre une ponte exceptionnelle de limace léopard, pour protéger votre jardin face aux flots incessants de gastéropodes ^^.

Vous avez essayé, sans succès, de mettre en place la plupart des légendes rurales (coquilles d’œufs, cendre, et autres « anti limaces » naturels…) pour éloigner les limaces ?

Vous trouvez qu’on peut entendre de tout et n’importe quoi à ce sujet ?

Recevez gratuitement la formation "gérer (intelligemment) les limaces au jardin"

Vous trouverez, sur mon site, tout sur mes recherches concernant la gestion intelligente des limaces au jardin. Avec, entre autres, les solutions les plus efficaces.

Néanmoins, j'ai créé une formation vidéo (3 vidéos, que je propose ici gratuitement), où je vous partage LA stratégie pour gérer les limaces au jardin : l'essentiel, le plus efficace, la moelle de mes meilleurs articles à ce sujet.

Regardez ces 3 vidéos et vous n'aurez (presque) pas besoin de lire mes 20 articles sur la gestion des limaces au jardin.

Cliquez sur ce bouton pour recevoir la formation :  

 

Mais, sachez déjà qu’une bonne idée -car elle accélère notamment le processus de retour à l’équilibre naturel du jardin-, est d’attirer les autres prédateurs naturels des limaces au potager (ou à proximité directe, selon le prédateur).

Si le sujet vous intéresse, je vous conseille :

·       Cet article sur le hérisson : comment l’attirer au jardin, en prendre soin, et éviter les tiques.

·       Cet article sur les amphibiens : comment les attirer au jardin, les étapes de construction d’une mare, les plantes à choisir, …

·       Ou, plus globalement, cette page-portail des différents prédateurs des limaces au jardin, et surtout, la distinction très importante à faire entre prédateur naturel et prédateur adopté (canards coureurs indiens, nématodes, …), qui eux, justement, freinent la régulation naturelle des populations de limaces au jardin, même si des résultats ponctuels importants sont souvent visibles (vous aurez une vision plus claire de cela après avoir lu mes principaux articles, ou vu les 3 vidéos de ma formation gratuite). 

Conclusion :

photo de limace tachetée

Les limaces léopards sont de fascinants gastéropodes. 

Facilement reconnaissables par leur robe tachetée, ou tachetée-rayée, ce sont bel et bien des prédateurs de limaces, et vont jusqu’à les poursuivre pour s’en nourrir. 

Elles ne sont en outre d’aucun danger pour nos animaux domestiques, contrairement à ce que peuvent penser certains. 

La présence de ce précieux allié du jardin, combiné à celle (indispensable) des autres prédateurs des limaces, est un des meilleurs moyens de réguler sur le long-terme une population de limaces au potager. 

Si vous avez de la chance, vous pourrez peut-être même apercevoir un accouplement de limace léopard, si vous en avez au jardin !

Merci d’avoir pris le temps de lire 😊, j’espère que cet article vous aura intéressé et appris des choses que vous pensez utiles. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires, je suis à l’écoute de tout ce que vous aurez à me partager, car cela ne peut qu’enrichir ce document. Faites-moi parvenir vos idées, je compléterai cet article avec plaisir, afin qu’il soit le plus complet possible.

Le hérisson

 

En détail

Les nématodes

En détail

Les carabes

En détail

image accouplement limace léopard

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

Note moyenne / 5. Vote count:

Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

15 Commentaires

  1. Maret Brigitte

    La limace léopard peut-elle aussi manger des escargots ?

    Réponse
    • Robin

      Bonjour Brigitte, très bonne question, merci de la poser ! Je ne vois aucune trace d’un tel phénomène, donc il semblerait que ça ne soit pas le cas. Et puis, la limace léopard ne disposant d’aucune sorte d'”arme secrète”, elle n’a aucun moyen d’atteindre un escargot retiré dans sa coquille (elle n’a aucun moyen non plus de l’empêcher de se retirer dans sa coquille). Après, pour un escargot mort écrasé par exemple, c’est probablement possible qu’elle vienne le grignoter voir s’en nourrir, oui 😉

      Réponse
    • yvette

      bonjour. je me permets un petit mot à ce sujet : j’ai découvert 2 énormes limaces léopard cachées dans un pot du jardin. et au fond de ce pot, nombre de coquilles vides d’escargots. j’ai alors tenté une expérience en leur “servant” un petit escargot rosé : l’une d’elle s’est “précipité” vers lui … et j’ai retrouvé la coquille vide le lendemain. alors j’en déduis qu’elle l’a mangé …

      Réponse
  2. Laurent

    Bel article utile et léger. Agréable à lire

    Réponse
    • Robin

      Merci beaucoup Laurent 😊

      Réponse
  3. brigitte larbre

    Bravo pour votre article qui change de tout ce que l’on peut lire, c’est cool! Merci

    Réponse
    • Robin

      Merci beaucoup Brigitte pour ce commentaire ! 😊😊

      Réponse
      • Mireille

        Article intéressant, clair, précis.

        Réponse
        • Robin

          Merci beaucoup Mireille !
          Bonne soirée 😊

          Réponse
  4. Lorn Lukàcs

    J’ai lu qu’elle était toxique si ingéré par des mammifères. La cause a un vers ou une bactérie.

    Réponse
    • Robin

      En effet, pour certains mammifères (les hérissons peuvent même attraper cette maladie, parfois), mais ce n’est pas propre à la limace léopard, toutes les limaces peuvent transmettre cette maladie 😉

      Réponse
  5. t’Kint

    Très intéressant l’article sur les limaces.Merci

    Réponse
  6. Roseau30

    Très intéressant, clair, précis et bien illustré. Du coup je suis allée récupérer la limace que j’avais trouvée dans le compost, et confiée au bord du chemin… elle a retrouvé le silo où, j’espère, elle se plaira. Merci.

    Réponse
    • Robin

      Merci beaucoup Laurence ! 🙂

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •