()

Vivez enfin en paix avec les limaces (et les escargots)

La barrière intelligente qui protège votre potager des limaces SANS les tuer (elles sont utiles au jardin). 

Filet à limaces 10 mètres

(29 avis client)

37,00

Plus que 2 en stock

Déjà + de 1000 filets commandés !

Le résultat du test de Laureline du @jardinducrapaud (montez le son 🔊) :

Et puis… Il y a l’incroyable Garantie 🤯

Testez sans risque le filet anti limace Springday chez vous : Testez le filet pendant 30 jours. Vous n’en tombez pas amoureux ? Il ne fonctionne pas aussi bien que vous l’espériez ? Vous avez 30 jours pour le renvoyer, et je vous rembourse à 100 % (frais de port inclus). Alors, vaut-il mieux hésiter maintenant, ou une fois le filet dans votre jardin ?

Mais est-ce que je prendrais ce risque, si je n’étais pas sûr que le filet à limaces peut vraiment changer les choses chez vous ?

Dans votre colis : 

  • Un rouleau de filet en cuivre (pur) double mailles. 10 mètres de long, 15 cm de hauteur.

 

  • 20 piquets en bambou : 2 piquets par mètre, pour une mise en place vraiment pratique.

 

  • 20 petits colliers de serrage (pour fixer le filet aux piquets). Un vrai système d’attache. Solide et stable.
    • Un mode d’emploi : l’objectif : que vous ne soyez pas livré à vous-même, une fois le filet entre vos mains. Je vous apporte toutes mes connaissances et mon expérience. Pour que vous puissiez vous en servir au mieux. Et je reste disponible pour toute question. Vous n’avez pas ici affaire à une gigantesque entreprise délocalisée sans tête.

    Protégez l’intégralité d’une zone du potager.

    une barrière anti limace fabriquée

    Une barrière infranchissable.

    Le cuivre génère un léger courant électrique, en contact avec le mucus des limaces et escargots.

    En moyenne, 95 limaces sur 100 renoncent à escalader une barrière de cuivre supérieur à 7 cm de hauteur (prouvé expérimentalement).

    Il vous suffit alors de  :

    1. Clôturer votre potager avec le filet 🛡️

    2. Extraire les limaces qui se trouve dans la zone clôturée 🐌

    3. Récolter de magnifiques salades ! 🥬

    Protège vos plantes hyper-efficacement

     

    La barrière la plus efficace du marché, 15 cm de hauteur, en cuivre pur.

    Près de 95% des limaces ne parviennent pas à franchir le filet, d’après mes expérimentations, s’il est correctement installé.

    Laisse vivre les limaces

     

    Les experts disent que les limaces sont à la santé du sol, ce que les abeilles sont au plantes à fleurs : un chaînon vital de l’écosystème.

    Je pense aussi que, comme tout animal, les limaces ont le droit de vivre.

    Une protection pour plusieurs années

    Le cuivre solide est un matériau durable, utilisé contre les limaces depuis des décennies par les premier permaculteurs.

    Pour la première fois, il est facile à utiliser.

    R

    Une fois installée, vous n’avez plus rien à faire.

     

    Terminées les heures de ramassages de limaces en pleine nuit.

    Une fois le filet posé et les limaces extraites de la zone, vous n’avez plus rien à faire, vous pouvez vous détendre.

    Passez naturellement de ça…

    Ici, les ravages de mesdames les limaces.

    ….À ça.

    le filet en cuivre springday permet d'avoir de beaux choux

    Ici, un des choux cabus clôturé avec le filet, après un automne, un hiver, et le début du printemps. Je n’avais jamais pû avoir de choux avant celà. Ils se faisaient littéralement dévorer.

    Et récoltez enfin le fruit de vos efforts.

    Une preuve que le filet peut tout changer, même dans les cas désespérés ?

    Sans tuer les limaces !

    N’auraient-elles pas le droit de vivre, elles-aussi ?

    le filet à limaces en cuivre de springday
    “Super efficace.

    Dans un jardin envahi par des milliers d’escargots et limaces vivant leur vie tranquillement car représentant une véritable protection contre le mildiou et l’oïdium, la zone entourée du filet est une zone libre où les salades, les choux et les haricots peuvent enfin survivre.

    Merci.”

    (Témoignage à retrouver dans les avis)

    Marie

    Il était une fois… La guerre des limaces :

    Après tous les préparatifs de début de saison… Les limaces sont là, et saccagent vos espoirs de magnifique potager.

    Vous sortez donc l’artillerie de “remèdes de grand-mère”.

    Mais vos salades continuent à se faire déchiqueter.

    Oui, c’est normal que “rien n’y fasse”.

    Car ces “méthodes” sont au pire totalement inefficaces, au mieux à renouveler toutes les 5 minutes (rosée, pluie).

    Je peux vous l’assurer, j’ai tout testé (14 vidéos de tests de barrières, sur ma chaine Youtube : vous venez d’en voir un extrait en vidéo).

    Comme on peut le voir ici, les coquilles d’œufs contre les limaces, c’est un mythe de plus qui sévit.

    Vous vous retrouvez donc avec la seule solution viable pour votre potager : le ramassage.

    Un vrai plaisir.

    Et s’il existait pourtant une véritable solution, toute fraîchement sortie, à la fois autonome et vraiment efficace ?

    Capture d’écran d’un commentaire sous un post Facebook demandant de l’aide et des conseils face aux limaces.

    Ils ont acheté et testé le filet à limaces :

    “Super efficace.

    Dans un jardin envahi par des milliers d’escargots et limaces vivant leur vie tranquillement car représentant une véritable protection contre le mildiou et l’oïdium, la zone entourée du filet est une zone libre où les salades, les choux et les haricots peuvent enfin survivre.

    Merci.”

    (Témoignage à retrouver dans les avis)

    Marie

    “Ça marche vraiment bien.

    Un peu pénible à installer au début mais on prend vite le coup. J’ai rajouté des colliers parceque je préfère en mettre 2 par piquet.

    Salades de pleine terre et fraises intactes dans l’enceinte et fraises mangées à l’extérieur.

    100% satisfait !

    Merci !”

    (Témoignage à retrouver dans les avis)

    Jean-Yves

    “J’avais acheté 24 plants de salades à la CAPEL.

    Les limaces ont supprimé COMPLÈTEMENT les 24 plants en 48h.

     

     

    À réception du filet [à limaces], j’ai racheté 24 plants, et j’ai installé le filet autour.

     

    Maintenant, ça fait deux mois, à peu près, et les plants sont toujours là.

     

    Les limaces sont tout autour, elles mangent tout ce qu’il y a autour, mais les 24 plants sont protégés.”

    (Témoignage à retrouver en vidéo plus bas. Vous y trouverez aussi un lien vers le témoignage vidéo complet)

    (Pour la suite de l’histoire : quelques mois après son témoignage, Laurent m’envoyait un message pour me dire qu’il avait mangé ses salades, devenues grosses et belles.

    Rien de plus motivant que de recevoir ce genre de message)

    Laurent

    “Le top, mon combat contre les limaces est sans fin depuis des années

    Le système n’est peut être pas simple à mettre en place, mais avec les limaces rien n’est simple et au moins c’est efficace.

    Bravo, belle initiative”

    (Témoignage à retrouver dans les avis)

    Cédric

    “Cette année, grâce au filet mes jeunes plants ont grandi à l’abri des limaces !

    Après avoir testé la plupart des méthodes “douces” répertoriées sur internet sans succès, je suis ravie d’avoir enfin une solution efficace.

    Merci beaucoup !”

    (Témoignage à retrouver dans les avis)

    Justine

    Ils croient en l’impact du filet à limaces :

    filet à limaces ulule

    Le filet à limaces en cuivre est vraiment infranchissable ? 

    Si vous en doutez, regardez cette vidéo.

    (N’oubliez pas le son 🎵🎵)

    Un témoignage vidéo, pour finir ? 

    Laurent, et ses innombrables limaces noires :

    Parce que la section de cuivre verticale que les limaces ont à escalader est supérieure à 7 centimètres !

    Je m’explique :

    • Les limaces n’aiment pas le contacte avec le cuivre, car ce contact génère un léger courant électrique désagréable pour elles. (Je pensais au départ que ce courant était d’ordre de l’électricité statique (comme mis en avant sur internet), mais il semblerait plutôt qu’une réaction type acide-base soit à l’origine de cela).
    • Les sections de cuivre assez petites (< 7 cm), peuvent tout de même être traversées par les limaces, qui « endurent » alors le courant, et y limitent leur exposition en reptant. Il en est de même pour les sections de cuivre (même de grande taille !) placées à l’horizontale (pour une limace, l’adhésion nécessaire est bien moindre que lors d’une escalade, et on peut penser que le contact au courant est alors aussi bien moindre).
    • Par contre, pour des sections de cuivre de plus de 7 cm, la grande majorité des limaces finissent par renoncer et rebroussent chemin.
    • Le filet anti limaces en cuivre, lui, a une hauteur de 10 cm. Mais, surtout, les limaces ont à franchir 20 centimètres de cuivre (escalade, puis désescalade de l’autre côté) pour traverser l’intégralité du filet. Et le passage de l’escalade à la désescalade (« le passage au sommet ») est extrêmement difficile à réaliser pour elles : j’ai fait de nombreux tests, et s’il est vrai que certaines limaces coriaces arrivent parfois à grimper assez haut, je n’ai vu aucune limace passer de l’autre côté.
    • À noter : Il semble qu’il y ait bien une différence de sensibilité notable au cuivre parmi les gastéropodes. Les escargots y seraient plus sensibles (certains refusent simplement tout contact avec le cuivre (cf Enzo l’escargot dans la vidéo test du cuivre), et les petites limaces grises semblent les plus résistantes (cf Hector le vaillant).
    • À noter aussi : Il arrive que certaines petites limaces grises de taille inférieure à la maille du filet (environ 5 mm), arrivent à traverser le filet, non pas en l’escaladant, mais en passant tout simplement à travers, sur sa partie basse au contact du sol. C’est assez rare, et ça n’impacte pas les résultats significatifs que l’on obtient avec le filet en cuivre. Mais, si vous êtes un peu perfectionniste ( :p) et que vous voulez vraiment une barrière parfaitement étanche, alors : La solution est d'obstruer le passage du filet dans sa partie basse : pour cela, la meilleure manière de procéder est de rabattre un des deux pans du filet au sol, pour l’y enrouler sur lui-même et ainsi créer une sorte de « labyrinthe de cuivre » pour les petites limaces. Vous verrez que le filet est un fait en « double rideau » de mailles de cuivre, en forme de chaussette : il faudra donc passer un coup de ciseaux sur le haut du filet pour rabattre le pan numéro 2 en l’enroulant sur lui-même, comme je viens juste de le décrire. Le fonctionnement est mieux détaillé (avec vidéo de démonstration) dans l'ebook fourni.

    Alors… Oui c’est vrai, mais non le filet en cuivre est totalement adapté à cette situation !

    Je m’explique : Pour protéger une planche de potager avec le filet à limaces, il faut :

    • Clôturer la section de potager en question avec le filet à limaces
    • Partir à la cueillette des limaces (de nuit et par temps humide, si possible) à l’intérieur de la zone clôturée, durant 2-3 jours, pour toutes les dénicher et les extirper de là !
    • Et c’est bon, plus de limaces dans votre section clôturée !

    Donc, oui, il est vrai de dire que les limaces sont une majorité du temps dans la terre (enfin pas exactement dans la terre, plutôt le plus souvent sur des supports, sous le paillage, etc…), et d’ailleurs, on dit que lorsque l’on se lève la nuit, avec la frontale et par temps humide, les limaces que l’on rencontre ne sont pas toutes celles de notre jardin, car il y en aurait en moyenne 4 fois plus sous terre !

    Mais il suffit de faire régulièrement la cueillette de ces demoiselles, lorsqu’il est temps pour elles de sortir, pour être tranquille pour toute la saison (voire même les années suivantes, car alors elles n’auront pas pu pondre dans la section protégée) !

    Certains ont aussi peur que les limaces passent simplement par-dessous le filet, en naviguant sous terre. À mon avis, c’est quelque chose qui tient plus du mythe qu’autre chose : oui, les limaces ont la capacité d’entrer sous une couche de terre pour se protéger du froid de l’hiver. Mais, ça m’étonnerait beaucoup qu’elles aient la capacité (physique et cognitive ^^) de creuser des tunnels pour traverser des remparts à leur nourriture (et puis on voit d’ailleurs plus bas qu’il n’est pas nécessaire de les affamer). Et puis, dans le pire des cas, qu’est ce qui vous empêche d’enterrer partiellement le filet ?

    Il faudra effectuer les mêmes actions que décrites dans la partie précédente (à savoir : clôturer avec le filet en cuivre puis extirper les limaces de la zone clôturée), mais, si possible, en enlevant le paillage durant la phase d’extraction des limaces (car elles seront alors bien plus visibles).

    Une fois que vous êtes certain qu’il ne reste plus de limaces dans la zone clôturée, vous pouvez repailler (si possible avec de la paille dans laquelle il n’y a pas de risque qu’il y ait de limaces cachées).

    Attention : lorsque vous clôturez la section à protéger, mieux vaut dépailler (durablement) sous le filet (et juste sous celui-ci, l’intérieur de la zone clôturée peut bien sûr être paillée), pour que celui-ci soit directement en contact avec la terre, pour une bonne « étanchéisation ».

    1. Faut-il vraiment bannir le cuivre du potager ? Le cuivre sous toutes ses formes est-il comparable ?

    Certains m’ont dit : « pas de cuivre au potager, malheur ! ».

    Dit de cette manière en généralisant sur les différentes formes du cuivre, c’est faux.

    Et vous savez d’où cette erreur tient son origine ? De la bouillie bordelaise : la bouillie bordelaise est utilisée comme un traitement de maladies cryptogamiques (ou fongiques, c’est-à-dire causées par des champignons pathogènes comme le mildiou ou l’oïdium). Elle est utilisée en agriculture biologique mais s’attire parfois les foudres des permaculteurs radicalisés, car son utilisation intensive peut mener à une accumulation de sulfates de cuivre dans le sol. Et des quantités trop importantes de sulfate de cuivre dans le sol réduisent la vie fongique de ce dernier.

    Mais on parle bien de sulfate de cuivre, mis directement dans le sol ! Et encore, même pour l’utilisation de la bouillie bordelaise, pour laquelle je suis personnellement opposée, selon les études, il faudrait plusieurs années pour que les taux de cuivre du sol aient atteint des seuils néfastes au développement de sa vie (mycorhizes, etc…).

     

    Mais cela n’a rien à voir avec ce filet.

     

    Ce qui est vrai, par contre, c’est que le cuivre, lorsqu’il s’oxyde, se couvre de vert de gris (carbonate de cuivre (II)). Ce vert de gris peut en soi avoir des effets néfastes sur le sol, s’il y est mis directement.

    Mais, le vert de gris est non soluble avec l’eau (https://fr.wikipedia.org/wiki/Carbonate_de_cuivre(II)). Cette non-solubilité, fait que l’eau au contact du vert de gris ne se charge pas de ses molécules. On remarquera, par exemple, que nos réseaux de tuyauterie d’eau potable sont faits de cuivre, comme certaines casseroles de cuisine, et même certains stérilets de contraception (et, en théorie, le vert de gris est aussi néfaste pour l’Homme que pour le sol !).

     

    2. Des astuces, pour les plus frileux :p

    Même si le filet possède un vernissage (qui limite son oxydation), dans le doute, bien sûr, vous pouvez aussi éviter tout risque, en empêchant le filet de se recouvrir de vert de gris :

    – En limitant son exposition au mauvais temps (en le rangeant une fois la saison finie, par exemple)

    – En le débarrassant régulièrement, le cas échéant, de son vert de gris, à l’aide de différentes méthodes : eau vinaigrée, par exemple, mais il y en a bien d’autre : https://www.toutpratique.com/247-nettoyage-naturel/288-comment-nettoyer-le-cuivre.php

     

    Si vous avez toujours peur, vous pouvez par exemple utiliser un tissu “buvard” à mettre sous le filet, pour vous rassurer. Mais ce n’est vraiment pas nécessaire.

    Personnellement, je ne lève même pas le vert de gris du filet que j’utilise pour mon potager.

    Pourquoi il ne faut pas tuer (ou déplacer) les limaces, si vous ne voulez plus de problème de limaces :

    Vous ne connaissez pas la fameuse conférence d’Hervé Coves au sujet de la gestion holistique des limaces ?

    Voici la vidéo en question, si ça vous intéresse :

    Résumons la pensée d’Hervé Coves : si vous voulez en finir définitivement avec les soucis de limaces au potager, il ne faut pas les tuer ! Il faut plutôt attendre une régulation de ce problème (qui n’est que le symptôme d’un déséquilibre du système-jardin) par la nature. C’est, par exemple, l’installation des prédateurs naturels des limaces !

    Sauf que, pour que les prédateurs des limaces s’installent dans votre jardin, il faut bien sûr qu’il y ait leurs proies à proximité ! D’où le pourquoi il ne faut pas les tuer 😉

    Cette régulation naturelle peut prendre jusqu’à 5 ans pour en arriver à résoudre définitivement un problème de surpopulation de limaces.

    Le problème, c’est qu’en attendant, vos plants de salades, vos choux, vos jeunes plantes de courgettes, vont se faire dévorer sans pitié par mesdemoiselles limaces.

    La gestion holistique présentée par Hervé Coves n’est donc tenable qu’avec des barrières à limaces infranchissables, qui permettent de mettre vos plants à l’abri, en attendant la régulation naturelle du problème.

    Presque toutes les barrières à limaces n’ont qu’une très faible efficacité, ou uniquement lorsque le temps est sec.

    Le dispositif filet en cuivre, lui, est infranchissable par tous temps.

    C’est une bonne question, car il ne faut pas oublier que les limaces, en tant qu’organe digestif essentiel du sol, jouent un rôle primordial pour la bonne santé d’un jardin ! Et puis, pour elles aussi, les pauvres…

    Alors, oui, bien sûr, le mieux est en plus de nourrir les limaces à l’extérieur des zones clôturées ! Une des meilleures choses à faire, par exemple, est de leur mettre à disposition un compostage de surface, dont elles se régaleront !

    Alors, comment cette idée m’est venue ?

    Tout a commencé par la création de mon premier potager en permaculture.

    Présent sur les groupes de jardinage de Facebook, je me suis rendu compte, au vu des très nombreuses questions des membres sur le sujet, que le problème des limaces était central, au potager.

    Le souci : aucune solution vraiment efficace, et encore moins, compatible avec une résolution long-terme du problème.

    Mais surtout : beaucoup de fausses croyances, de on-dit non vérifiés et relayés, de désinformation générale.

    J’ai alors décidé de m’atteler au problème, avec pour grande ambition de le résoudre, en cherchant les informations et leurs sources, en triant le vrai du faux, et en testant les différentes méthodes lui-même, dans son jardin.

    Après plusieurs mois de travail continu, me voici là à vous présenter une solution véritablement efficace et durable aux problèmes de limaces au jardin !

    Ce projet a été sélectionné pour être accompagné par deux célèbres organismes entrepreneuriaux : « Pépite Provence » et « Entrepreneurs dans la ville ».

    Ces structures m’ont apporté conseils, soutiens, et expertises, pour me permettre d’être là où j’en suis aujourd’hui. Un grand merci à eux.

    Ce filet à limaces en cuivre constitue une pièce centrale de mon travail de recherche sur la gestion durable des limaces dans un potager.

    La théorie est quelque chose d’essentiel, car cela permet de désamorcer les fausses croyances, et de rétablir une vérité essentielle à une véritable avancée.

    Ce dispositif, que j’ai conçu, est le prolongement direct de cette théorie : non seulement il s’appuie sur elle, mais ils se confondent dans une démarche cohérente de gestion intelligente des limaces.

    J’espère que, vous aussi, vous trouvez que ce projet a un sens !

    Dans les autres langues :

    29 avis pour Filet à limaces 10 mètres

    1. jean

      Encore bravo pour l’idée. Hâte de tester le filet

      • Robin (client confirmé)

        Merci ! (désolé pour le délai, je ne savais pas que je pouvais répondre aux avis 🙂 )

    2. Armand

      Le filet en cuivre fonctionne, pas une limace à l’horizon, toutes mes salades sont intacte.

      • Robin (client confirmé)

        Merci de votre retour ! 🙂

    3. Plancade

      Trop compliqué et trop long à installer.Pour les plants uniques,les bouts de filet coupés s’enroulent sur eux mêmes et s’effilochent trop facilement.Je suis déçu de cet achat mais j’ai essayé! De plus impossible d’empêcher les limaces contenues dans la terre enfermées à l’intérieur du filet de manger la plante (surtout les toutes petites limaces)
      Désolé pour cet avis très négatif pour l’instant,je verrai en période de jardinage moins “rouge ” l’efficacité sur les semis…

      • Robin (client confirmé)

        Bonjour, merci de votre retour constructif et intéressant, n’en soyez pas du tout désolé 🙂
        Oui, c’est vrai que la mise en place peut être plus ou moins compliquée si on ne sait pas vraiment comment s’y prendre, mais je suis un peu surpris que ça l’ait été autant même avec le flyer d’installation.. Le tout est de bien décomposer les étapes :
        1- dérouler le filet au sol à plat
        2- planter les piquets un à un
        3- relever le filet et l’attacher à chaque piquet avec les colliers de serrage

        Concernant la protection de plants uniques : il faut dans tous les cas bien utiliser les piquets (3 piquets suffisent) pour faire une sorte de mini-parc autour des plantes, et pour justement éviter que le filet ne s’enroule sur lui-même. Et vous pouvez vous servir de la forme de chaussette du filet pour cela.

        Pour les limaces à l’intérieur du parc : il y a un temps nécessaire d’extraction des limaces à l’intérieur du parc vers son extérieur (cette extraction peut être facilité par l’humidification du sol, et la pose de zones de rassemblement (planches + épluchures, …)). Une fois qu’il n’y a plus de limaces à l’intérieur, il n’y en aura définitivement plus ! (Plus d’oeufs dans la terre, etc…)

        Voilà, j’espère vous avoir aidé un peu, n’hésitez pas à m’appeler (ou à m’nevoyer un email) si vous avez d’autres question, mon numéro est dans le flyer

        Bonne journée

        Robin

    4. Christophe

      J’ai pris un 1er filet pour 18 plants de laitue et 6 de fraisiers, la pose du filet avec les “bâtons” en bois et les serreflex est rapide, ce qui est long c’est de trouver les cailloux…lol heureusement les enfants m’ont aidé. Mais toutes les laitues sont intactes !
      J’ai même testé en mettant des limaces et escargots sur le chemin du filet et ils ont tous fait demi-tour vers le milieu de la hauteur du filet.
      Puis j’ai pris 3 autres filets pour des choux, courgettes et tomates, les cailloux il fallait oublier, et j’ai opté pour 100 fixations en U de 15cm et c’est nickel et plus rapide. Et tout va bien! Par contre penser avant la pose du filet à arroser la terre, mettre des cartons avec des épluchures pour attirer les limaces résidentes a l’endroit que l’on veut “clôturer”!

      • Robin (client confirmé)

        Merci beaucoup pour ce super commentaire ! 😀

    5. DEBBIA JEAN-YVES

      Ça marche vraiment bien. Un peu pénible à installer au début mais on prend vite le coup. J’ai rajouté des colliers parceque je préfère en mettre 2 par piquet.
      Mais le résultat est là, salades de pleine terre et fraises intactes dans l’enceinte et fraisesmangées à l’exterieur.
      100% satisfait !
      Merci !

      • Robin (client confirmé)

        Merci beaucoup pour votre retour ! 😊

    6. Cédric

      Le top, mon combat contre les limaces est sans fin depuis des années. Le système n’est peut être pas simple à mettre en place, mais avec les limaces rien n’est simple et au moins c’est efficace. Bravo belle initiative

      • Robin (client confirmé)

        Merci, et merci pour votre super retour ! 😊

    7. auralia

      J’ai ajouté des paramètres supplémentaires à mon filet anti-limaces pour mettre toutes les chances de mon côté : j’ai enlevé tout le paillage 1 semaine avant plantation et j’ai mis systématiquement des épluchures et surtout des tranches de pommes de terre tous les jours sur la planche entourée du filet ; je suis passée tous les soirs à la lampe frontale et récupéré les limaces qui s’étaient frayé un chemin sous terre pour arriver aux épluchures ; au bout d’une semaine, il n’y avait plus de limaces à récupérer le soir ; j’ai mis mes plantules fragiles en place sans pailler et rien n’a été attaqué pendant les 4 semaines où le filet est resté autour des choux et laitues ; je passais une fois tous les 4-5 jours pour ramasser, mais il n’y avait quasiment rien, et avec les tranches de pommes de terre éparpillées sur la planche, l’attention des limaces était détournée ; je n’ai perdu aucun plant ; après, j’ai récupéré le filet et j’ai reproduit la même stratégie pour planter les cucurbitacées ; j’ai paillé mes choux et laitues sans filet, ils ont été un peu attaqués, mais comme ils sont déjà forts, ça va ; pour les cucurbitacées mises en place à peine hier, à côté de plants d’haricots faits sous châssis froid, il n’y avait strictement aucun dégât ce matin, je me dis que ça doit vraiment fonctionner, car entre les cucurbitacées et les haricots, il y avait de quoi faire un festin pour les limaces, or rien n’a été atteint ; par contre, c’est vrai que c’est difficile à mettre à place et qu’il faut surtout un nombre très important de pierres que tout le monde n’a pas (j’ai dû mettre des rondins de bois par endroits, ce qui ferra perdre probablement un peu de l’efficacité si les limaces sont vraiment vaillantes) ; après, on peut toujours être mécontentas d’un produit, mais si on met en place une panoplie de moyens, le produit peut se révéler efficace : mettre en place le filet et s’attendre à ce que ça fasse des miracles, c’est comme si on achetait un livre de grammaire anglaise et un dictionnaire et on s’attendait à devenir bilingues en les rangeant joliment sur une étagère au dessous du lit 🙂 ; bref, je suis contente du filet et je vais devoir chercher d’autres pierres pour en finir avec les rondins

      • Robin (client confirmé)

        Merci Aurélia pour ce commentaire hyper complet !! 😊

    8. Nicolas (client confirmé)

      Très bonne expérience tous mes plans sont sauvés!! Enfin une solution respectueuse de la nature 🙂

      • Robin (client confirmé)

        Merci beaucoup pour votre retour ! 😊

    9. Veya

      Désolée mais cela ne marche pas…les petites limaces surtout continuent de détruire

      • Robin (client confirmé)

        Bonjour, mince.. Est-ce que vous pourriez m’en dire plus ? Si vous voulez, on peut se téléphoner pour résoudre le problème : mon numéro : 0604653531

    10. Justine (client confirmé)

      Cette année, grâce au filet mes jeunes plants ont grandi à l’abri des limaces ! Après avoir testé la plupart des méthodes “douces” répertoriées sur interner sans succès, je suis ravie d’avoir enfin une solution efficace. Merci beaucoup !

      • Robin (client confirmé)

        Merci à vous Justine pour ce commentaire ! 😊

    11. Julien

      Bon produit, un peu délicat à mettre en place ( principalement pour trouver les pierres pour ma part). Mis en place sur le potager principal : nickel pas une seule consommation pour le moment ( car maintenant les feuilles de différents pieds sortent un peu du potager). J’ai mis l’excédent de plants à d’autres endroits (mini potager sans mettre ces filets) tout à été consommé sauf les poivrons ( j’avais des photos mais impossible de les mettre). J’ai également utilisé ce système pour un parterre de fleurs contre une haie où j’ai un peu de consommation mais très leger car difficulté à le complètement rendre hermétique . Donc je suis très satisfait du produit ( j’ai également mis (pas très longtemps) un escargot dessus et effectivement ce dernier salive énormément). Un client satisfait.

      • Robin (client confirmé)

        Merci beaucoup pour ce super retour ! 😄

    12. Marie (client confirmé)

      Super efficace. Dans un jardin envahi par des milliers d’escargots et limaces vivant leur vie tranquillement car représentant une véritable protection contre le mildiou et l’oïdium, la zone entourée du filet est une zone libre où les salades, les choux et les haricots peuvent enfin survivre. Merci.

      • Robin (client confirmé)

        Merci beaucoup Marie pour votre témoignage ! 🙂

    13. Fruchart (client confirmé)

      Cela fait 10 jours que j’ai installé le filet. Depuis 10 jours mes plants de courgette prospèrent au lieu de se faire boulotter en moins de 24h. Même quand il pleut, ou quand j’arrose, pas de limace. Je n’osais pas trop y croire, mais en plus de sauver mes plants, ça me sauve le moral! J’avais enlevé le paillage avant de poser le filet, je vais peut-être oser, progressivement, remettre du paillage neuf. Je suis vraiment soulagée et contente d’avoir découvert cette ‘arme’ non toxique, non tueuse, simple, efficace. Merci pour cette belle invention.

      • Robin (client confirmé)

        Merci beaucoup pour votre retour !
        Bonne soirée
        Robin

    14. Anne

      Bonjour,
      J’expérimente le filet à limaces depuis 2 mois environ . 1er essai sur semis de radis avec pose de pièges à limaces entre les rangs et récolte chaque matin des réfugiées . pas d’escargots ni de grosses limaces mais les petites et moyennes ont continué de passer durant toute la saison de la récolte et ce malgré la quantité de salades à leur disposition à l’extérieur du filet . Bon, nous avons accepté de manger nos radis grignotés presque sans exception .
      Pour le basilic,, espace plus réduit, environ 2m carré , j’ai renforcé la protection en mettant à l’extérieur du filet et tout autour, une bande de sable sec . J’ai pris soin de n’arroser qu’à l’intérieur de l’enclos ( c’est dans la serre ) , et là ça marche bien . Ravie d’avoir enfin du beau basilic . Pour infos, et là sans pose de filet car surface trop importante , nous avons entouré de sable sec et, ou, de cendre, nos pieds de tomates qui se faisaient aussi manger tout petits ; (toujours dans la serre) ; du coup plus de problème ni avec les escargots ni avec les limaces qui se rabattent sur les salades ( que nous partageons !!) . Précision : laisser autour de chaque pied une zone libre intérieure pour pouvoir arroser les pieds sans mouiller le sable ; moi, j’arrose le matin, ainsi le sable qui serait un peu mouillé sèche vite dans la journée, quand les limaces ne sont pas actives .
      A l’extérieur, toujours autour d’une plantation de basilic , j’ai doublé mon tour de filet pour augmenter l’épaisseur . Les petites limaces arrivaient quand même à passer ; j’ai alors roulé la 2ème rangée du filet au pied de la 1ère et là ça marche bien .
      Je n’ai pas opté pour la solution de couper la chaussette filet comme proposé dans une vidéo , car je trouve trop fastidieux, délicat et plus compliqué à réutiliser ensuite .Pour ce qui est des cailloux de maintient du filet, moi j’utilise du gravier de pouzzolane ( mais un autre peut faire aussi bien) et si j’en manque, je ramène une bande de terre que je tasse bien , sur le bas du filet pour bien le maintenir fermé en bas ; ça fonctionne aussi .
      Une question : ne serait-il pas possible d’avoir un filet à maille plus petite plutôt que d’avoir à le couper pour le rouler en bas, ou le doubler ?
      Merci en tous cas pour tous vos précieux conseils et le partage de ce qui vous passionne .
      Belle continuation !
      Anne

    15. Françoise (client confirmé)

      J’ai enfin our récolter de pleins paniers de fraises. L’an dernier elles avaient été toutes boulottées dès qu’elle commençaient à rougir. Frustrant ! Le filet à limaces me semble très efficace. Il est vrai que l’on a eu une grosse période de sécheresse. Mais les averses orageuses récentes n’ont pas fait apparaître de dégâts. Je recommande donc ! Je préside que mon avis est totalement indépendant.

    16. Véronique (client confirmé)

      Génial! Je peux enfin manger mes salades, je n’ai pas besoin de partir à la chasse aux limaces à 5h du mat, ni à 21h… Et j’ai pu profiter pour la première fois de toutes mes fraises! Vu la surface de mon jardin, il me faudra encore quelques filets pour couvrir toutes les zones sensibles, mais j’ai au moins retrouvé espoir. Merci!

    17. Isabelle

      Le filet est très efficace mais certains escargots et limaces de gros gabarit arrivent à quand même à le franchir.
      Ça n’arrête pas non plus les toutes petites limaces qui doivent provenir d’œufs pondus auparavant dans la zone protégée.

      Autre difficulté, les plantes qui poussent en permanence le long du filet, notamment le liseron (propre à mon jardin : il est envahi de liseron) qui pousse tellement vite que j’ai du mal à l’enlever complètement à temps, ce qui fait qu’il s’insère parfois dans les mailles du filet.

      Un inconvénient aussi lorsqu’on coupe le filet pour le mettre à la dimension voulue pour entourer une zone ou un plant : il se défait à l’endroit de la coupe. L’an prochain, je prendrai le temps d’arrêter le fil de cuivre qui s’effiloche avec du fil qui s’est “détricoté”.

      C’est quand même très bien, et ça faisait longtemps que je n’avais pas mangé mes fraises et mes salades, et ça m’a permis de démarrer les plants de potirons sereinement et du 1er coup alors que je n’avais réussi à en sauver qu’un l’an dernier.

    18. Anne-Marie Teyssier (client confirmé)

      pas encore utilisé ,je vais le tester sur les choux

    19. Etienne

      J’ai installé le filet en février, et j’ai noté une très forte diminution des ravages sur mes salades et choux-raves, très vulnérables aux gastéropodes surtout en début de saison. L’installation du filet est claire et relativement simple grâce aux explications et aux fournitures adaptées. cela demande un peu de temps, notamment pour bien caler le bas du filet avec des pierres ou autre. Il demande également un peu d’entretien pour le repositionner par moment, et surtout pour supprimer les végétaux qui passeraient par dessus ou qui poussent en dessous. Néanmoins, même sans être très rigoureux sur cet entretien, j’ai constaté une très bonne efficacité globale. Il permet notamment de protéger une surface assez large. Évidemment, comme le savent tous les jardiniers, il n’y a jamais de solution 100% fiable, et quelques gastéropodes arrivent parfois à se faufiler.

    20. Mimi91 (client confirmé)

      J’ai utilisé un filet coupé en deux pour entourer deux bacs potagers en permaculture placés dans le jardin où vivent des milliers d’escargots et sans doute un peu moins de limaces. Il me restait une vingtaine de centimètres de filet que j’ai enroulé en spirale autour du tronc d’un petit citronnier planté dans un pot d’une soixantaine de centimètres de hauteur, posé dans la terre d’une bordure. L’un des bacs potagers est en bois : j’ai pu maintenir le filet assez facilement en le punaisant sur tout le tour du bac. L’autre bac est en plastique, pour maintenir le filet en place, j’ai passé deux fils élastiques sur toute la longueur du filet, à 1 cm des bords. J’ai éradiqué les limaces qui se trouvaient dans la terre des bacs avant de pailler et de commencer les plantations mi-avril et j’ai planté une demi-douzaine de plants de tagètes dans chaque bac. J’ai planté des tomates cerise, des fraises et des haricots. Les plants de tomate n’ont subi aucune attaque et donnent à profusion (les premières tomates mûres le sont depuis une semaine environ). Les jeunes plants de haricots ont été un peu grignotés mais ils ont réussi à grandir et sont maintenant en pleine forme. La moitié des fraises environ ont été grignotées pendant la nuit dès qu’elles étaient mûres. Cependant, je soupçonne que les dévoreurs sont des cloportes, car j’en ai trouvé dans les fraises et dans les bacs (il y a des branches mortes au fond des bacs pour retenir l’humidité). De plus, je n’ai jamais vu la moindre limace ni le moindre escargot dans les bacs depuis le début des plantations, et aucune tagète n’ été attaquée. Quant au citronnier, ses jeunes feuilles sont quasiment toutes trouées, et j’ai trouvé plusieurs petits escargots dans ses branches après des épisodes pluvieux. Mais je ne suis pas sûre que les escargots escaladent le pot puis le tronc entouré du filet sur une quinzaine de centimètres de hauteur, car le citronnier est placé à côté d’un laurier palme et les feuilles des deux arbustes sont parfois en contact (malgré des tailles régulières du laurier palme). Pour des raisons que je ne détaillerai pas, je ne peux pas déplacer le pot contenant le citronnier. En fin de compte, je ne regrette pas l’achat de ce filet, je pense qu’il est très utile dans la lutte contre les limaces et des escargots, qui pullulent après la pluie ou l’arrosage dans les parties du jardin non protégées par le filet. Au besoin, j’en rachèterai un (ou plusieurs).

    21. Béatrice (client confirmé)

      Bonjour, je suis ébahie de voir le nombre des personnes qui se battent contre les limaces et ça paraît être un véritable combat. J’ai bien sûr aussi des limaces, des escargots, enfin des ravageurs mais, je ne veux pas entrer comme une de mes tantes, dans le fait de me lever à 6h du matin pour récupérer entre 180 et 250 limaces au quotidien… j’ai utilisé le filet à limaces qui a bien rempli son rôle, cette fois, en étant attentive aux conseils donnés lors de l’achat mais sans en faire autant que certains décrivent dans les commentaires. Est-ce uniquement de la chance ?, je n’en sais rien, je verrais à l’usage. Le placement du filet est un peu laborieux et je pense que je vais aussi essayer d’utiliser l’idée de Christophe qui parle de fixation en U. Merci. Je trouve aussi qu’il faudrait un peu plus de piquet pour mieux maintenir le filet droit.
      Prochain commentaire la saison prochaine…. Merci

    22. Roche (client confirmé)

      Super efficace ! J’habite en Bretagne et les limaces elles adorent le coin. Chaque jour, j’en trouve entre 20 et 50 sous mes paillis… 5 ou 6 m2…. Pour vous donner une idée 🙄
      J’ai placé des filets de cuivre autour des plans de potimarrons et de courges, qui sint accompagnées de quelques choux kale et haricots de Paimpol. Tout le monde se porte très, très bien. Les potimarrons courent sur 3 m2 et les haricots sint en fleurs avec toutes leurs feuilles. Dans un ciin du potager sans filet de cuuvre, j’au planté des haricots verts. Tout s’est bien passé tant que le temps était sec. Les haricots ont levé en 5 jours et ont commencé à grandir. Et là, changement de météo, avec une bonne pluie bienvenue car il fallait arroser chaque jour. Et patatras, le pauvres haricots sans protection ont été grignotés jusqu’au sol 😪. J’ai vite recommandé des filets de cuivre et vais les installer. Je recommande vraiment ce produit.

    23. DenisDenis

      Efficace au début. Puis les mauvaises herbes (surtout celles qui font des rejets comme les boutons d’or) passent entre les mailles, impossible à déloger sans tout arracher. Puis les limaces se servent de ces mauvaises herbes pour passer par dessus. Efficacité quasi-nulle après un mois. C’est vrai que j’ai des limaces de compétition (elles mangent les chardons !)

    24. ritter (client confirmé)

      Je suis ravi du produit et surtout du service après vente … il me manquait quelques attache et piquets Robin m’a proposé sans hésité de m’en rajouter quelques uns. Les limaces n’osent plus pénétrer … je suis curieuse de voir cela sur mes fraises. merci Robin !!!

    25. Vilpert (client confirmé)

      Super ! Ce filet m’a permis de conserver un magnifique arum et mes jeunes Dalhia dans un jardin plein de limaces. Par contre pas très facile à utiliser autour d’un grand potager.

    26. Pascal G (client confirmé)

      Produit qui fonctionne très bien à partir du moment où on désherbe régulièrement (sinon les herbes passent entre les mailles et les limaces se servent des herbes comme pont), et il faut être sûr que les limaces ne sont pas déjà en place quand on fait la barrière. Je recommande donc ce produit, à voir dans le temps si l’efficacité reste inchangé.

    27. Martine Peffer (client confirmé)

      TRES EFFICACE !!! Par contre, bien dégager le pourtour avant installation…

    28. Yvette (client confirmé)

      Un peu difficile à mettre en place dans des bacs potagers à même le sol où la végétation se colle au bord des planches en bois. Peut-être visser des petits tasseaux verticaux et tirer des fils pour maintenir le filet ? A suivre …
      Avec une seule année d’expérience dans un ancien cadre de vélux, j’ai tout de même constaté une réduction des ravageurs à cet endroit par rapport à ceux non protégés (fraisiers).
      Mais toujours pas de carabes dans mes souches et vielles planches à proximité du potager.
      Je continue d’expérimenter,

    29. mélanie charles (client confirmé)

      résultats: épatant.
      montage, entretien et durée de vie: moins épatant!
      j’ai acheté 2 filets qui mis bout à bout m’ont permis d’encercler 3 plates-bandes.
      ça faisait donc une sacrée longueur à lester de petits cailloux, chose pas trés facilement réalisable, de part la nature irrégulière du terrain et parce que ça fait vraiment beaucoup de cailloux qui risquent de se retrouver dans la partie cultivée ou dans le rotor de la tondeuse.
      donc après avoir tenté de lester une grande longueur en insérant un piquet en bois fin dans le tube (patience requise et ne règle en aucun cas le problème de l’irrégularité du terrain!) j’ai tout simplement laissé tomber et n’ai rien lesté du tout.
      résultat: ces 3 plates-bandes ont été (presque) les seules productives du jardin, choux, salades, haricots, ah ça fait du bien d’en manger et de ne pas juste les pleurer!
      Donc pour le résultat , très satisfaite.
      bon pour l’entretien, moins.
      du coup obligée de tout démonter pour passer la tondeuse (je suis en Allemagne du sud, pluviométrie et pousse végétale particulièrement hallucinantes), et là, les piquets se cassent et les mailles du filet, démonté à l’entrée de l’hiver, sont dans un état plutôt moche.
      certainement parfait pour une plus petite surface.
      enfin du coup quand même convaincue des bienfaits du cuivre contre les limaces, je me prends à rêver d’une barrière anti-limace cuivre en dur qui ne s’effiloche pas avec le temps (!), l’état de finances me rappelle à la réalité!!!

    Ajouter un Avis

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Avez-vous aimé cet article ?

    Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

    Note moyenne / 5. Vote count:

    Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

    We are sorry that this post was not useful for you!

    Let us improve this post!

    Tell us how we can improve this post?