Si vous voulez partager cet article :

()

 Pourquoi choisir un paillage de miscanthus au potager ?

paillage de miscanthus

Le paillage au miscanthus consiste en l’utilisation de feuilles séchées de la plante Miscanthus giganteus pour recouvrir le sol des cultures. Cette technique est utilisée en agriculture et en horticulture pour protéger le sol des cultures et améliorer leur rendement.

Le paillage est une pratique fortement partagée sur ce blog, visant à couvrir le sol autour des plantes pour limiter la croissance des “mauvaises herbes”, améliorer la rétention d’eau et la qualité du sol, ainsi que protéger les plantes des variations de température.

Le paillage au miscanthus présente de nombreux avantages potentiels par rapport aux autres matériaux de paillage, notamment sa capacité à retenir l’humidité du sol, à réduire la croissance des mauvaises herbes et à améliorer la qualité du sol. 

paillage de feuilles de miscanthus

Le miscanthus en tant que matériau de paillage

Présentation du Miscanthus x giganteus

Le miscanthus (Miscanthus x giganteus) est une plante vivace appartenant à la famille des Poacées. Il est originaire d’Asie et est largement cultivé dans de nombreuses régions du monde pour ses propriétés énergétiques et environnementales. Le miscanthus est une plante à croissance rapide, pouvant atteindre une hauteur de plus de 3 mètres en une seule saison de croissance.

Cultivation et récolte de Miscanthus x giganteus

Le miscanthus est cultivé dans des champs spécialement préparés pour cette culture. Il peut être planté par semis ou par bouturage et nécessite peu d’entretien une fois établi. La récolte se fait généralement en hiver ou au début du printemps, lorsque la plante est en dormance. Les feuilles sont alors coupées et séchées avant d’être utilisées comme matériau de paillage.

Caractéristiques physiques et chimiques du miscanthus en tant que matériau de paillage

Le miscanthus présente plusieurs caractéristiques physiques et chimiques qui en font un matériau de paillage efficace. Tout d’abord, il est très absorbant et peut retenir jusqu’à quatre fois son poids en eau, ce qui peut aider à maintenir un niveau d’humidité adéquat pour le sol et les plantes. 

 

Le miscanthus est aussi riche en cellulose, ce qui lui confère une structure légère et aérée qui favorise la circulation de l’air et l’absorption de l’eau, tout en étant un aliment de choix pour les vers de terre.

 

Enfin, le miscanthus contient des composés phénoliques, qui ont des propriétés antioxydantes et antimicrobiennes, aidant ainsi à protéger les plantes des maladies et des insectes indésirables.

miscanthus

Comparaison avec quelques autres matériaux de paillage

Le paillage au miscanthus peut être comparé à d’autres matériaux de paillage, tels que :

Paillage à la bâche plastique

Le paillage au plastique est souvent utilisé pour empêcher la croissance des mauvaises herbes et améliorer la rétention d’eau. Cependant, il peut avoir des effets néfastes sur l’environnement en créant des déchets qui ne se décomposent pas facilement. De plus, le paillage au plastique ne peut être décomposé par la vie du sol, et ne la nourrit donc pas.

Ce n’est, selon moi, clairement pas un paillage à prioriser dans un jardin en permaculture

Paillage à la paille

La paille est un matériau de paillage couramment utilisé pour le potager. Il est relativement peu coûteux et facile à trouver. Cependant, il est assez carboné, ce qui peut entraîner des faims d’azote en début de saison..

Paillage aux feuilles mortes

Les feuilles mortes sont un matériau de paillage gratuit et facilement disponible.

Malgré tout, les feuilles mortes ne sont souvent pas assez suffisantes pour assurer une isolation thermique suffisante, et pour conserver suffisamment l’humidité au sol.

Aussi, de nombreux types de feuilles mortes sont trop carbonés (feuilles coriaces).

Enfin, les feuilles s’envolent facilement dans le vent, ce qui rend la stabilité du paillage parfois complexe.

Paillage au foin

Selon moi, le foin est intrinsèquement le meilleur paillage pour un potager.

En couche d’une vingtaine de cm, il isole très bien thermiquement, et conserve très bien l’humidité au sol. 

Et puis son rapport carbone-azote est équilibré, et il est riche en nutriments (idéal pour les plantes et la vie du sol) et cellulose (idéal pour les vers de terre).

Pourtant, récupérer un matériau ayant poussé sur place est probablement la chose la plus sensée. Et cela, notamment pour un matériau aussi intéressant que le miscanthus.

Cliquez ici pour découvrir mon article ultra complet sur tous les matériaux de paillage pour potager

miscanthus paillage potager

Utilisation pratique du paillage au miscanthus

Le paillage au miscanthus est facile à utiliser et peut être appliqué de la même manière que tout autre matériau de paillage.

Lorsque vous appliquez le paillage au miscanthus, assurez-vous d’abord que le sol est propre et dépourvu de mauvaises herbes. Étalez le paillage sur le sol en une couche uniforme d’environ 20 cm d’épaisseur. Évitez de l’étaler trop épais sur sol compact, car l’activité biologique souvent faible de ces sols aura du mal à le “digérer”.

Conclusion

Pailler un potager avec du miscanthus permet de bénéficier de toutes les propriétés connues du paillage.

Sur plusieurs aspects, il est meilleur que certains matériaux de paillage plus célèbres, même si le foin reste selon moi au dessus.

Mais pailler avec un matériau du jardin est une pratique intelligente pour un potager en permaculture, ou un jardin est censé tendre vers l’auto-suffisance.

Et donc, si vous avez des miscanthus chez vous : paillez votre potager avec !

 

Articles en lien : 

Ou alors, vous pouvez télécharger gratuitement le PDF ci-dessous, sur les plantes à installer d’urgence au jardin (vous recevrez le lien personnel de téléchargement par email) : 

 Robin

Mes deux premiers potagers ont été de vrais fiascos.

Je m'étais appuyé sur des "guides potager" simples, faciles... Mais trop superficiels.

Je ne comprenais pas vraiment ce que je faisais.

J'obéissais bêtement à des "règles" dictés par certains.

Depuis, je cherche à comprendre.

Car ici, c'est le potager du POURQUOI. 

On se pose et se repose cette question, toujours, à chaque fois que l'on nous dit ce que nous devrions faire.

Pour être autonômes, libres, et confiants dans ce que l'on fait.

Et on se base, au maximum, sur des sources scientifiques. Ou très sérieuses.

Cliquez ici pour connaître l'histoire qui m'a mené ici..

filet à limaces en cuivre

Le filet à limaces : faites enfin la paix définitive avec les limaces.

Déjà 800 filets adoptés !

Les Formations

Des condensés d'informations uniques.

Que vous allez adorer.

illustration des différentes espèces de limaces

Formation continue : Apprenez, avec moi et en même temps que moi, les bases profondes pour créer un potager autonôme et productif.

Prix : gratuit

Le potager permacole : selon moi le meilleur magazine de jardinage du moment. À prix libre.

Articles en lien avec celui-ci (cliquez sur les images) :

marc de café pour les plantes
cendre dans le potager
urine au potager
peau de banane pour les plantes

Avez-vous aimé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

Note moyenne / 5. Vote count:

Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

Leave feedback about this

  • Rating
Choose Image


Si vous voulez partager cet article :