Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •  

()

Le piège à bière pour les limaces, une très mauvaise idée

piège à bière contre les limaces

Nous sommes en mai, c’est le festival des fleurs au jardin, les oiseaux chantent à gorges déployées, toutes les bébêtes sont réveillées, et vous avez enfin rechaussé vos gants de jardinage ! Car, enfin, vous avez mis en terre les semis que vous couvez depuis plusieurs semaines. Vos bébés.

Un frisson glacial vous parcourt l’échine lorsque, le lendemain, votre jardin n’est plus qu’un malheureux no man’s land, envahi de limaces que vos semis n’auront pas suffi à satisfaire.

Heureusement, comme une réponse inespérée à votre désarroi, un ami vous fait part d’une technique redoutablement efficace, pour en finir avec les limaces : le piège à bière !

STOP !! On arrête tout ! C’est une grosse fausse bonne idée ! Le piège à bière, c’est une technique à bannir, pour vous, pour vos plantes, et pour la plupart des êtres de votre jardin.

Voyons tout de suite pourquoi :

 

 

Mais, avant d’aller plus loin, je vous conseille de lire l’article en vignette ci-dessous, parce qu’il permet une compréhension globale du problème commun à toutes ces “mauvaises” solutions. Ensuite, revenez à cet article-là.

Gestion des limaces : les méthodes à éviter

I. Fonctionnement du piège à bière, pour les limaces

a. Pourquoi les limaces sont attirées par la bière : est-ce l’alcool qui les attire ?

la bière utilisée pour les pièges à bière

Mais alors, la première question que je me suis posé, moi, c’est : qu’est-ce qui attire les limaces dans la bière ? Est-ce que c’est l’alcool ? Est-ce qu’il serait aussi possible d’adapter les pièges ? Pièges à vin rouge en Nouvelle-Aquitaine, Whisky sec si vous avais l’âme Ecossaise, ou alors un petit Pastis, si vous aimez jouer à la pétanque et faire la sieste sous les cigales ?

En fait, non ! Les limaces ne se noieront pas dans le Pastaga comme Dédé devant un match de l’OM.

Car les demoiselles, ce qui les attire, c’est plutôt les saveurs du houblon, si chères à nos amis Bretons, Alsaciens, et Belges.

En fait, elles confondent l’odeur du houblon avec celle de la Chicorée, dont elles raffolent !

Sentant cette délicieuse odeur, les limaces rappliquent de loin, pour parfois tomber dans le piège.

 b. Peut-on piéger les limaces avec de la bière sans alcool ?

Vous êtes en cure de désintoxication, et plus aucune bière alcoolisée ne traîne dans votre frigo ? Vous vous demandez si un piège à limace fonctionne aussi avec une bière sans alcool ? Même si vous avez consciencieusement lu la première partie de cet article, on pouvait se demander si l’alcool de la bière ne vient pas justement du houblon ? Et si, du coup, ce dernier était remplacé par des arômes artificiels.

Alors, quand je regarde la composition de la première bière sans alcool qui m’est tombée sous la main, il est noté :

  • Eau
  • Malt d’orge
  • Arôme naturel
  • Extrait de houblon

Ça y est, vous avez la réponse à votre question ! Il y a du houblon, donc ça fonctionne de la même manière qu’une bière classique 😉

b. Fonctionnement classique d’un piège à bière, pour les limaces

piège à bière limaces

Pour ceux qui ne savent pas vraiment ce dont il s’agit : un piège à bière, c’est simplement une coupelle de bière posée (parfois semi-enterrée) dans le jardin. Les limaces, attirées par l’odeur, viennent boire quelques gorgées, et, une fois saoulées, elles tombent dedans et se noient. Oui, c’est glauque.

 

II. Pourquoi le piège à bière est une méthode inefficace, et même contre-productive ?

a. Les conséquences contre-productives de l’attractivité de la bière pour les limaces

Comme on l’a dit, les limaces adorent cette odeur de houblon diffusée par la bière au contact de l’air. Il faut savoir que les limaces ont une très mauvaise vue, et qu’elles se repèrent dans leur environnement principalement grâce à leur odorat, qui est très développé.

Et c’est cet odorat super développé, qui va permettre aux limaces de sentir l’odeur de la bière jusqu’à un peu plus de 100 m !

Ça va donc être la ruée vers l’or brun. Sur un périmètre de 100 m autour de votre jardin, tous les gastéropodes ayant envie d’une petite rasade de houblon, vont se mettre à courir (à 2m/heure) en direction de votre portail. Un ultra-slug-trail et 50h plus tard, tout le quartier sera dans votre jardin.

L’avantage, c’est que vos voisins vont se mettre à beaucoup vous apprécier. Leurs hostas, dahlias, et zinnias, vont retrouver de leur vigueur.

L’inconvénient, c’est que chez vous, ça risque d’être la foire aux gastéropodes : ne croyez pas que tous les gluants se noierons. En fait, il s’avère que seul environ un tiers des limaces finissent par se noyer dans la bière. Les autres boivent juste un coup, et partent s’occuper de vos salades. (Voir la vidéo ci-dessous, où on voit bien que la plupart des limaces repartent tranquillement).

Même si votre voisinage n’a pas trop la « culture gastéropodes » (ils ont peut-être tort, car limaces et escargots sont très utiles au jardin), vous ne serez donc pas élevé au statut de Saint, à la prochaine fête des voisins. Et puis, l’extermination massive, ce n’est jamais une vraie solution. On voit ça dans ce qui suit !

Robin

Robin

Je crois profondément en l’intérêt de la permaculture (et de sa philosophie, notamment la vision systémique des choses qu’elle amène), pour un monde plus cohérent et durable.

Je crois fortement en la force que contient la transmission du savoir, pour faire bouger les choses à grande échelle.

C’est pourquoi je m’implique sur ce blog dédié à la vulgarisation (sérieuse, sourcée, pédagogique, complète (du mieux que je le peux en tout cas 😊 )) de la permaculture, et j’y apporte parfois mes opinions.

Je me concentre pour l’instant sur le problème des ravageurs en permaculture.

J’ai aussi bossé sur des solutions concrètes à ce sujet, comme une barrière à limaces respectueuse et infranchissable, trouvable ici !

Si, comme moi, vous cherchez toujours à comprendre « pourquoi », ce blog vous correspondra peut-être 😉

Photo de fougère
Fleurs de bourrache
Coccinelle sur une feuille

Les plantes à avoir au jardin : les plantes pour héberger les auxiliaires, les plantes à effets répulsifs pour les "ravageurs" (Limaces, Pucerons, Rongeurs, ...)

Vos informations ne seront jamais soumises à un tiers. Suite à votre inscription, je vous donnerais, un jeudi une fois tous les 15 jours, des nouvelles de mes avancées, et des conseils, voir le partage d'un film, ou d'un poème. Si, pour une raison quelconque, vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, vous pourrez vous désabonner en un clic, via un bouton présent en bas de chaque email. Voir la Politique de confidentialité.

Au fait ! Ma barrière à limaces infranchissable est disponible !

le filet à limaces en cuivre de springday

b. Piège à bière : pourquoi cela nuit aux prédateurs des limaces, nécessaires pour une régulation durable du problème ?

Bon, imaginons que l’idée d’utiliser un piège à bière vous intéresse toujours (par exemple, si vous avez un jardin de plus de 100 mètres sur 100 mètres (1 hectare), on peut admettre que cette méthode puisse toujours vous intéresser). Après, il faut aussi savoir qu’un piège à bière a des « effets secondaires » à une échelle temporelle bien plus grande. C’est ce que nous allons ici voir, avec l’impact d’un piège à bière sur les prédateurs naturels des limaces.

i. L’impact d’un piège à bière sur les insectes prédateurs des limaces

un carabe prédateur de limaces

Les insectes prédateurs des limaces sont nombreux : staphylins, vers luisant, mais surtout carabes, par exemple.

Ces insectes, en tant que prédateurs, sont attirés par l’odeur des limaces.

Ils vont donc venir prospecter près des pièges à bières, et risquent fortement de tomber dedans. Une fois tombés dans la coupelle de bière, ces insectes n’ont quasiment aucune chance de s’en sortir.

Un carabe noyé dans un piège à bière, c’est de nombreuses limaces qui vous remercient chaudement. Plusieurs carabes noyés dans un piège à bière, c’est l’équilibre de cette espèce dans votre jardin qui peut être menacé : moins de descendances, donc moins de carabes à la saison prochaine, etc… Moins de carabes dans votre jardin, c’est potentiellement déséquilibrer encore plus un jardin qui l’est déjà (car une abondance de limaces n’est que le symptôme d’un déséquilibre systémique à corriger).

 

ii. L’impact d’un piège à bière sur les hérissons, prédateur des limaces

le hérisson est un prédateur généraliste des limaces

Si le piège à bière met en danger les plus petits de nos « alliés », il met aussi en danger les plus gros.

L’utilisation du piège à bière peut, en effet, être très défavorable aux hérissons.

Tout d’abord, leur nourriture risque de se faire plus rare sur un périmètre de 1 hectare.

Ils risquent donc :

  • Soit de venir manger les limaces dans votre piège à bière : ces dernières étant gorgées d’alcool, ils risquent eux aussi de se saouler. Un hérisson saoul n’arrive plus à se mettre en boule pour se protéger des prédateurs, il peut se noyer en tombant dans un petit point d’eau ou une flaque, et, désorienté, les risquent qu’il se fasse écraser sur la route augmentent.
  • Soit de déménager vers un lieu plus riche en proies.

Dans les deux cas, les risques de perdre (ou de causer la perte !) cet allié du jardin sont importants.

 

iii. Le danger d’un piège à bière pour les limaces léopard

limaces léopard prédateur naturel

Toutes les limaces ne sont pas des menaces pour votre potager ! Les limaces léopard, par exemple, sont les prédateurs d’autres limaces (elles vont même jusqu’à les poursuivre !).

Celles-ci aussi, attirées par l’odeur des limaces noyées, risquent de tomber dans le piège à bière, et de se noyer.

 

iv. Le piège à bière déséquilibre la balance proies-prédateurs

le déséquilibre créé par les canards coureurs indiens

Les effets secondaires de cette « méthode anti-limaces » sont nombreux. En général, les méthodes d’« éradication » sont à proscrire pour qui veut un jour un jardin équilibré et autonome. Les méthodes d’extermination de ce type ne mènent souvent qu’à un effet yo-yo : c’est l’histoire de la balance proies-prédateurs : tuez les proies, et les prédateurs s’en iront ou mourront de faim. Sans prédateurs, les proies se remettent à pulluler. À nouveau, on éradique… et on repart pour un tour…

 

III. Solutions alternatives au piège à bière

« Mais alors, comment je fais, moi qui vois mon potager entier se faire détruire par les limaces ? »

En fait, il existe pleiiins de solutions alternatives au piège à bière. Dont la plupart sont compatibles avec la philosophie de la permaculture.

Après, le but est de savoir :

  • Qu’est-ce qui est plus une légende qu’une solution vraiment efficace
  • Qu’est-ce qui n’a aucun intérêt par temps de pluie
  • Qu’est-ce qui risque de freiner la régulation naturelle long-terme de notre jardin

Et ben, vous savez quoi ? Je vous ai rassemblé tout ça dans une infographie 😉 (ci-dessous)

J’espère que ça vous plaira ! 😄

 

Conclusion :

limaces

Le succès du piège à bière vient probablement de l’observation possible de leur « résultat » (les limaces mortes), là où l’effet des autres solutions est plus compliqué à observer. Mais, ne nous laissons pas duper par ce biais cognitif (dû à ce que l’on appelle « l’ignorance de l’absence »), car les effets secondaires néfastes du piège à bière sont indéniables : attrait de toutes les limaces du quartier dans votre jardin, mort ou déménagement des prédateurs naturels, et donc effet yo-yo et frein d’une régulation naturelle long-terme, entre autres, … Le même effet yo-yo que lors de l’utilisation de granulés anti-limaces, de l’utilisation du sel, ou autres méthodes létales. (Voir : le danger des granulés anti limaces : la brume des agro-industriels, ainsi que le sel contre les limaces, ne le faite pas !). 

Pourtant, le piège à bière est une méthode de lutte contre les limaces très souvent employée, mais aussi relayée. Quel dommage que les gens ne soient pas plus informés sur le sujet ! Quel dommage de se tourner vers ce type de méthodes alors que des solutions alternatives existent, plus efficaces, et respectueuse des êtres vivants de notre jardin !

J’espère, en ayant lu cet article, que vous vous sentez plus informé sur le sujet, et que vous saurez faire le choix qui vous semble le plus juste !

 

Merci d’avoir pris le temps de lire 😊, j’espère que cet article vous aura intéressé et appris des choses que vous pensez utiles. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires, je suis à l’écoute de tout ce que vous aurez à me partager, car cela ne peut qu’enrichir ce document. Faites-moi parvenir vos idées, je compléterai cet article avec plaisir, afin qu’il soit le plus complet possible.

photo d'un piège à bière pour limaces

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

Note moyenne / 5. Vote count:

Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

2 Commentaires

  1. Cristelle BOUSSIER

    Article au top, comme toujours !
    Merci beaucoup.

    Réponse
    • Robin

      Merci à vous Cristelle pour ce commentaire, ça me va droit au cœur 🙂
      Bonne journée
      Robin

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •