Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •  

()

Le danger des granulés anti limaces : la brume des agro-industriels

J’avais prévu d’écrire un article plutôt classique, qui explique en quoi ce pouvait être contre-productif d’utiliser des granulés anti-limaces au potager (c’est la seconde partie de l’article). 

Mais, lors de mes recherches, j’ai fait des découvertes qui m’ont laissé béat

J’ai donc décidé de centrer mon article sur la dénonciation des pratiques scandaleuses d’agro-industriels, qui, semblent-ils, sont bien plus préoccupés à générer de l’argent qu’à se soucier de la terre que nous laisseront à nos enfants. 

 (Si vous êtes pressés, rendez-vous directement en conclusion 😉)

 

Une limace

Avant d’aller plus loin, je vous conseille quand même de lire l’article en vignette ci-dessous, parce qu’il permet une compréhension globale du problème commun à toutes ces “mauvaises” solutions. Ensuite, revenez à cet article-là.

Gestion des limaces : les méthodes à éviter

I. Les différents types de granulés anti limaces, et leur fonctionnement

granulés bleus anti limacesgranulé blanc anti limaces bio

Il y a deux types de granulés anti limaces disponibles à l’achat, pour les professionnels et les particuliers. Les granulés au métaldéhyde, et les granulés au phosphate ferrique.

Quel est le mode d’action de ces deux types de granulés, sur les limaces ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Dans cette partie, je décrirais surtout le principe actif de ces granulés (c’est-à-dire ce qui « tue » les limaces). L’attractif, c’est-à-dire ce qui pousse les limaces à manger les granulés, est en général composé d’amidon.

1. Le mode d’action des granulés anti limaces au métaldéhyde

granulés bleus anti limaces

« Mais, allez-vous me dire, les granulés anti limaces à base de métaldéhyde sont interdits à la vente pour les particuliers ! »

C’est en effet la loi d’interdiction des produits phytopharmaceutiques conventionnels du 1er janvier 2019 (loi qui a aussi interdit l’utilisation du glyphosate comme principe actif des désherbants).

Enfin… ça c’est pour les distributeurs physiques (les commerces en « dur »). Parce que, en deux clics, sur internet, je tombe sur des granulés anti-limaces à base de métaldéhyde, mis en vente par de grosses marques !

granulé anti limaces métaldéhyde kb
granulés anti limaces métaldéhyde

Et, pour les professionnels, les granulés anti limaces à base de métaldéhyde sont bien sûr aussi toujours disponible ! Chaque agriculteur peut donc décider, à sa guise, de continuer à épandre cette molécule sur de très larges parcelles ! (On voit dans la partie II de cet article quel est l’impact du métaldéhyde sur l’écosystème, vous verrez, ça va vous laisser sans voix !)

 

Alors, quel est le mode d’action des granulés anti limaces à base de métaldéhyde ?

Le métaldéhyde, une fois ingéré par une limace (ou tout autre gastéropode), provoque une destruction des cellules qui produisent le mucus, celles de l’appareil digestif, et celles de la peau : la mort de la limace est alors violente et rapide. En utilisant des granulés au métaldéhyde, vous retrouverez les cadavres des limaces sur le sol.

Les granulés à base de métaldéhyde ne peuvent pas être utilisés en agriculture biologique (encore heureux, car quand vous verrez la suite…)

 

2. Mode d’action des granulés anti-limaces au phosphate ferrique

granulé blanc anti limaces bio

Les granulés anti limaces à base de phosphate ferrique, eux, peuvent être librement vendus aux particuliers en grande surface.

Ces granulés sont généralement composés d’environ 5% de phosphate ferriques.

Et le phosphate ferrique, c’est quoi ?

On l’appelle aussi phosphate de fer (de formule FePO3), et c’est un composé minéral que l’on trouve naturellement dans le sol (ce que chaque emballage de granulés n’oublie jamais de dire, mais en soit ça ne veut rien dire, on trouve aussi du pétrole naturellement dans le sol ! : tout dépend de la couche (profondeur) et du lieu d’extraction).

Au contact de l’eau, le phosphate de fer se décompose en ions phosphate (PO3-) et en ions fer III (fe3+, équivalent, en gros, à la rouille du fer).

 

Quel est le mode d’action du phosphate de fer ?

Contrairement au métaldéhyde, qui détruit directement les cellules, le phosphate ferrique, lui, perturbe le métabolisme du calcium et entraîne un blocage du système digestif des gastéropodes : les limaces et les escargots qui l’ingère ne peuvent donc plus se nourrir, et meurs doucement (après 2 à 3 jours). Vous ne retrouvez pas les cadavres de gastéropodes, car ils se cachent pour mourir.

Les granulés au phosphate ferrique sont tolérés en agriculture biologique.

 

II. Les conséquences directes sur l’environnement, et votre jardin

 les granulés anti limaces sont un danger pour les hérissons

1. Les dangers des granulés anti limaces à base de métaldéhyde

 les granulés anti limaces sont toxiques

Quand un produit qui se vend bien est retiré de la vente, sachant la dominance des facteurs économiques dans notre monde, c’est qu’il y a un gros souci.

 

Alors, quels sont les dangers de ces petits granulés bleus, encore utilisés par beaucoup d’agriculteurs, et même par certains particuliers ?

 

Une nouvelle loi va faire progressivement passer les granulés au métaldéhyde en tant que produit phytosanitaire CRM 2.

« Ça veut dire quoi CRM 2 ?? »

Vous voulez vraiment savoir ?

 

Vous êtes sûr ?

pilule bleue ou pilule rouge

Ok, alors accrochez-vous :

Produits CMR 2 : produits cancérogènes, mutagènes, toxiques pour la reproduction avec des risques avérés d’effets sur les animaux et fortes présomptions pour l’homme

Source : ici 

YES !!

Ça fait 60 ans qu’on utilise ça à gogo ! ……

 

Allez, maintenant qu’on y est, j’en profite pour remettre une couche :

Selon Wikipédia : « Le métaldéhyde est un composé très toxique pour les animaux domestiques (chats, chiens) et sauvages (notamment le hérisson, qui, en avalant les limaces empoisonnées, s’empoisonne à son tour) ainsi que pour l’homme » : le métaldéhyde est par exemple une des principales causes de mortalité du hérisson (responsable de 10 à 20 % des morts de hérissons, selon les sources).

Et

« Le métaldéhyde est facilement hydrolysé en acétaldéhyde notamment, et ce dernier est un neurotoxique bien connu »

 

Et la meilleure, vous la connaissez ?

Cette classification des granulés au métaldéhyde en tant que CRM 2 n’interdit pas son utilisation ! Elle implique simplement des restrictions d’étiquetage et de stockage.

Alors là je dis, chapeau l’artiste !

 

Surtout qu’il existe des alternatives, pour les professionnels, à ce terrible anti-limaces : c’est les granulés anti-limaces au phosphate ferrique, bien moins impactants pour l’écosystème.

Ces granulés au phosphate de fer peuvent malgré tout aussi avoir un impact (moins important tout de même, mais c’est tout de même loin d’être neutre !) sur l’écosystème. C’est pourquoi il est aussi important de sensibiliser chacun à ses impacts.

 

2. Les risques des granulés au phosphate de fer : la brume des agro-industriels

danger granulés anti limace vers de terre

Ne vous fiez pas à la couleur des granulés. Qu’ils soient bleus, orangés, ou même blancs.

Même s’ils prônent être les granulés naturels les plus écolos du monde, et qu’ils n’ont pas du tout l’air de granulés classique, ça en est quand même !

Il n’y a que deux types de principes actifs pour les granulés anti limaces :

Le métaldéhyde ou le phosphate ferrique.

Voici des exemples de granulés anti limaces qui contiennent du phosphate de fer :

 

« Mais Robin, t’abuses, tu viens de nous dire que c’était cool les granulés au phosphate de fer !? »

Disons que c’est beaucoup mieux que les granulés anti limaces à base de métaldéhyde.

Mais est-ce que l’impact de ces granulés est neutre pour le jardin ? Non.

 

Quel est l’impact des granulés anti-limaces au phosphate de fer ?

 

Alors, essayons de voir ce que l’on trouve au sujet du phosphate ferrique – sensé, selon les dires, être totalement inoffensif et respectueux de l’environnement – sur internet :

 

La brume des agro-industriels : 

Voici quelques captures d’écran à l’origine de mes doutes concernant l’impact pas si neutre des granulés au phosphate ferrique sur nos écosystèmes :

danger granulés phosphate ferrique
risque granulé anti limaces

Source : ici

–> Toutes ces précautions, notamment sur le stockage avec des aliments pour animaux, me laisse un peu perplexe.

dangers granulés ferramol

Je cite donc : « leur impact sur la faune du sol est limité ». Limité ? Ça veut dire quoi limité ? Limité selon quelles normes ? Selon la norme des agro-industriels qui utilisent du métaldéhyde depuis 60 ans ?  Ce « NON » en gros caractère, ne serait pas un peu trop exagéré ? (Surtout que, s’il y a un impact limité sur la faune du sol, c’est donc qu’il y a un impact, et donc que ça agit sur cette faune du sol, justement »)

 

 

BREF, tout cela me semble très brumeux… Je pense que de grandes précautions sont à prendre avec les granulés anti limaces au phosphate de fer.

 

Bon, mais pour que vous ne me preniez pas pour un complotiste, je vais essayer de me rapprocher d’autres arguments :

 

L’impact de l’accumulation de fer dans le sol : 

Après plusieurs applications, le phosphate de fer (et donc le fer, sous la forme des ions Fe3+) s’accumule dans le sol de votre jardin. Si une concentration normale de fer est souvent bénéfique aux plantes, une accumulation trop importante d’ions ferriques dans le sol (qui arrive après des épandages de granulés répétés, notamment du fait des pluies, car les granulés sont alors progressivement dissouts et “passent” dans le sol, sous la forme des produits de leur réaction avec l’eau, que nous avons déjà évoqués) a des effets néfastes pour les plantes :

je cite : “ À l’opposé, un excès de fer ferreux soluble, rencontré dans des sols acides et en condition d’anoxie notamment, conduit à une toxicité ferreuse due à la réactivité du fer avec les formes réduites de l’oxygène et à la production d’espèces radicalaires”. Source : ici.

Comme déjà mis en avant plus haut, cette accumulation de fer dans le sol, peut aussi être impactante pour la vie du sol, en général. Malheureusement, c’est le genre de chose dont on ne se rendra vraiment compte que dans dix, vingt ans.

 

III. L’impact contre-productif immédiat des granulés anti-limaces : l’effet yo-yo

yo-yo illutration

Les granulés anti-limaces contiennent de puissants attractifs, qui sont nécessaires pour que les gastéropodes les ingèrent. Ces attractifs sont repérables de loin par les gastéropodes, qui se repèrent principalement grâce à leur odorat : les granulés attirent donc les limaces de tout votre quartier.

Même si certains granulés sont consommés, les restes de granulés entraîneront leur substance attractive dans le sol, lorsqu’il pleuvra.

Ces substances attractives restent à l’intérieur du sol plus longtemps que les granulés eux-mêmes.

La conséquence de ça, c’est que même lorsqu’il n’y aura plus de granulé anti-limaces, leur substance attractive continuera à attirer les limaces dans votre jardin… Entrainant le début d’un infernal cercle vicieux.

Et ce n’est pas tout, car les gastéropodes morts constituent un attractif très puissant pour les autres gastéropodes !

Si les limaces et les escargots morts ne sont pas collectés, l’effet yo-yo, déjà présent du fait des restes d’attractif, sera encore intensifié.

Le souci, avec les granulés au phosphate de fer, par exemple, c’est que les limaces se cachent pour mourir, et vous ne trouverez donc pas les cadavres.

 

 

IV. Pourquoi l’utilisation de granulés anti-limaces empirera, à long-terme, le problème de limaces de votre jardin ?

 le déséquilibre créé par les canards coureurs indiens

Les effets secondaires de cette « méthode anti-limaces » sont nombreux.

En général, les méthodes d’« éradication » sont à proscrire pour qui veut un jour un jardin équilibré et autonome.

Les méthodes d’extermination de ce type ne mènent souvent qu’à un effet yo-yo long-terme, en empêchant le rééquilibre naturel de votre jardin :  c’est l’histoire de la balance proies-prédateurs : tuez les proies, et les prédateurs s’en iront ou mourront de faim. Sans prédateur, les proies se remettent à pulluler. À nouveau, on éradique… et on repart pour un tour…

Robin

Robin

Je crois profondément en l’intérêt de la permaculture (et de sa philosophie, notamment la vision systémique des choses qu’elle amène), pour un monde plus cohérent et durable.

Je crois fortement en la force que contient la transmission du savoir, pour faire bouger les choses à grande échelle.

C’est pourquoi je m’implique sur ce blog dédié à la vulgarisation (sérieuse, sourcée, pédagogique, complète (du mieux que je le peux en tout cas 😊 )) de la permaculture, et j’y apporte parfois mes opinions.

Je me concentre pour l’instant sur le problème des ravageurs en permaculture.

J’ai aussi bossé sur des solutions concrètes à ce sujet, comme une barrière à limaces respectueuse et infranchissable, trouvable ici !

Si, comme moi, vous cherchez toujours à comprendre « pourquoi », ce blog vous correspondra peut-être 😉

Photo de fougère
Fleurs de bourrache
Coccinelle sur une feuille

Les plantes à avoir au jardin : les plantes pour héberger les auxiliaires, les plantes à effets répulsifs pour les "ravageurs" (Limaces, Pucerons, Rongeurs, ...)

Vos informations ne seront jamais soumises à un tiers. Suite à votre inscription, je vous donnerais, un jeudi une fois tous les 15 jours, des nouvelles de mes avancées, et des conseils, voir le partage d'un film, ou d'un poème. Si, pour une raison quelconque, vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, vous pourrez vous désabonner en un clic, via un bouton présent en bas de chaque email. Voir la Politique de confidentialité.

V. Quelles solutions alternatives ?

limaces utiles au jardin

 

« T’es bien gentil, mais je fais comment du coup, je laisse mes salades mourir à petit feu ? »

En fait, il existe un tas de solutions alternatives aux granulés anti-limaces. La grande majorité est même compatible avec la philosophie de la permaculture.

Après, le but est de savoir :

  • Qu’est-ce qui est plus une légende qu’une solution vraiment efficace
  • Qu’est-ce qui n’a aucun intérêt par temps de pluie
  • Qu’est-ce qui risque de freiner la régulation naturelle long-terme de notre jardin

Et ben, vous savez quoi ? Je vous ai rassemblé tout ça dans une infographie 😉 (ci-dessous)

 

J’espère que ça vous plaira ! (C’est automatiquement envoyé dans votre boite mail)

Si vous ne voulez pas écrire votre email, car vous avez peur que je vous harcèle (je vous rassure ça n’arrivera pas, je sais moi aussi à quel point c’est usant), vous pouvez aussi rassembler ces infos par vous-même en fouillant un peu dans la section « limaces » de mon site 😉 (vous y trouverez absolument tout)

Mais, en tout cas, la solution, ce n’est pas non plus les pièges à bières.

 

Conclusion

photo d'une plante anti escargots

Alors que les granulés anti limaces au métaldéhyde sévissent toujours, malgré leur incroyable toxicité, le monde se rue aujourd’hui sur les granulés au phosphate ferrique.

Sans parler du fait que les granulés anti limaces camouflent le symptôme (une surpopulation saisonnière de limaces) d’un déséquilibre de l’écosystème (le déséquilibre d’un jardin, par exemple), sans le résoudre, et que leur utilisation est parfois contre-productive ; les conséquences directes de l’utilisation de granulés au phosphate ferrique, semblent aujourd’hui très floues, voir trompeuses.

L’impact du phosphate ferrique sur la vie du sol, et l’impact de l’accumulation du fer dans la terre, semblent bels et bien réels (!), et sont des points trop souvent éludés, ce qui est dramatique.

 

L’utilisation du phosphate de fer étant très récente, nous n’avons, de plus, aucun recul sur ses conséquences réelles à long terme sur l’environnement. 

Au vu des incroyables enjeux économiques qui portent sur cette recette miracle au phosphate de fer, il est je pense raisonnable de rester très prudent.

Surtout, et notamment pour les particuliers, il existe des solutions bien plus souhaitables.

Merci d’avoir pris le temps de lire 😊, j’espère que cet article vous aura intéressé et appris des choses que vous pensez utiles. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires, je suis à l’écoute de tout ce que vous aurez à me partager, car cela ne peut qu’enrichir ce document. Faites-moi parvenir vos idées, je compléterai cet article avec plaisir, afin qu’il soit le plus complet possible.

 

le danger des granulés anti limaces

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

Note moyenne / 5. Vote count:

Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

9 Commentaires

  1. Soyez

    Un grand MERCI pour toutes ces recherches et informations.
    Je trouve dommage pour ne pas pas dire aberrant, que ce genre de produit soit encore autorisés à la vente.

    Réponse
    • Robin

      Merci à vous pour ce commentaire 😊
      Bonne soirée 🙂

      Réponse
  2. Vali

    Je suis bien daccord avec vous. Moi je cultive en terrasse, au troisième étage. Terrasse sur pilotis infestée de limaces et sans predateur naturel. Donc forcement déséquilibrée. Je ne trouve pas de solution. Vous auriez une idée ? Est ce les limite de la culture urbaine. ? Me fautif choisir des plantes quelles n’aiment pas ?

    Réponse
    • Robin

      Bonjour Vali, regardez dans la section “limaces” de mon site web (dans le menu) : cliquez sur l’onglet “la prévention par les plantes”, et/ou “le compostage de surface” et/ou “le rôle des limaces au jardin” , vous devriez trouver ce que vous cherchez 🙂
      Bonne journée

      Réponse
    • François Nathalie

      Entourez vos carré potager de larges bandes de gravier au moins 1m en périphérie en prenant soin d’avoir mis une couche de geotextile sous le gravier ( pour éviter que celui-ci reste bien en surface de la terre et éviter que des œufs éclos ne laissent passer de jeunes gasteropodes approcher de vos légumes. Je pense qu’il serait bien d’introduire une famille de hérisson dans votre jardin et d’aménager un espace et abris pour leur permettre des’t établir

      Réponse
  3. Laurent

    C est l hiver, les limaces hibernent, meme chez moi( le jardin aux 10 000 limaces)
    Un jour de colère ou j avais coupe au sécateur de très nombreuses limaces( j ai compté jusqu a 1000 ) j ai retrouve des limaces manger mes victimes. Des limaces noires pour l essentiel.
    Les limaces sont cannibales !

    Réponse
    • Lacroix Michèle

      moi aussi j’ai trouvé des paquets d’oeufs de limaces dans mes ados: je les mets sur le dessus de la terre en espérant que les petits oiseaux vont s’en occuper! j’ai un ciseau”limaces” et laisse mes demi-limaces dans le jardin pour qui en voudra!
      j’ai également testé le petit pot avec de la bière couvert avec une bouteille en plastique pour protéger de la pluie: très efficace pour récolter les limaces (elles sont cannibales mais aussi alcooliques!!!); j’ai arrêté car je noyais aussi plusieurs carabes. que faire?

      Réponse
      • Robin

        Bonjour Michèle, oui malheureusement les pièges à bières noient les carabes et attirent les limaces de très loin.. Pour avoir une bonne vue d’ensemble des solutions, je vous conseille d’aller voir mon article de synthèse sur la gestion des limaces : “contrôle des limaces en permaculture” : dans le menu de mon site c’est “contrôle perma des limaces” : il faut cliquer dessus. J’espère que ça vous aidera

        Bonne soirée

        Réponse
    • Robin

      Bonsoir Laurent, oui certaines limaces se mangent entre elles, mais seulement quand elles sont mortes, les seules qui se nourrissent de limaces vivantes sont les limaces léopards 😉

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •