Si vous voulez partager cet article :

()

Le marc de café : efficace contre les moustiques tigres ? 2 études

marc de café contre les moustiques tigres

Le marc de café, ce miracle de la vie.

Si on en croit les innombrables articles-listes à son sujet, c’est une matière divine !

On a récemment pu démontrer, à l’encontre de flots d’articles infondés disant l’opposé, que le marc de café frais (et parfois même composté), était un très fort inhibiteur de croissance pour les plantes !

 

Aujourd’hui, il est l’heure de s’attaquer au choc marc vs moustiques tigres !

 

Tous les étés, on a le droit à la présence du marc de café dans les fameuses énumérations du type “les 20 astuces anti-moustiques pour un été tranquille”, qui déroulent les on-dit les uns après les autres, souvent sans aucune vérification solide de l’efficacité de chacune des méthodes évoquées.

 

Dans ces fameuses listes, se trouve souvent le marc de café, que l’on suggère de bruler pour éloigner les moustiques. 

 

J’ai voulu vérifier si justement, ce marc de café, lorsque brulé, permettait vraiment d’éloigner les moustiques, sources scientifiques à l’appui. 

 

Ça, je vous en parle dans la seconde partie de l’article. 

 

Car dans la première partie, je vous partage une découverte bien plus étonnante au sujet du marc de café contre les moustiques… Totalement méconnue… Et terriblement efficace ! Chiffres à l’appui !

 

larve de moustique tigre

Attention !

L’article est assez long, et les détails des protocoles expérimentaux des deux études peuvent paraître un peu fastidieux. 

J’ai donc fait une lecture parallèle “express”, pour ceux qui veulent seulement extirper rapidement les infos les plus importantes de cet article.

Pour cette lecture parallèle, il vous suffit de ne lire que le texte qui est en gras ! (En plus des titres des parties en vert et bleu).

Comme dans cet encadré ! Regardez..

I. Le marc de café pour se débarrasser des larves de moustiques tigres

          1. Étude 1 : équipe de Eastep et al., sur le café dilué

                    a. Le marc de café : une utilisation comme puissant larvicide à moustique tigres ? 

Une équipe de chercheurs, dirigée par Nicole E. Eastep, en 2012, s’est mis en tête d’étudier l’effet du café dilué en tant que larvicide à moustiques tigres.

 

Pour cela, les chercheurs ont utilisé 4 béchers (de simples récipients en verre) différents, dans lesquels ils ont mis : 

 

  • de l’eau dans le premier récipient (c’est la condition “contrôle”)

  • une solution contenant du café dilué à 50 % dans le deuxième récipient (c’est-à-dire 50% d’eau et 50% de café (le café était un café de concentration “classique”))

  • une solution contenant du café dilué à 25 % dans le troisième récipient (c’est-à-dire 25% de café et 75% d’eau)

  • et une solution contenant du café dilué à 12,5% dans le quatrième récipient (c’est-à-dire 12,5% de café et 87,5 % d’eau)

 

Dans chacun de ces récipients, 25 larves de moustiques (de l’espèce aedes albopitus : c’est à dire, vous l’avez compris, le moustique tigre) écloses depuis un à deux jours ont été insérées. 

 

Durant la période d’observation, les larves ont été nourries (elles ont donc été “élevées” durant cette période, dans des conditions proches de leur milieu de vie souhaitable, excepté lors de la présence de solutions de café diluées, évidemment)

 

Voici les résultats de survie de ces larves de moustiques, après une observation de 11 jours, : 

marc de café contre moustiques tigres

On observe, après 9 jours, que les larves de moustiques tigres élevées dans les solutions de café dilué 25 et 50 %, ont toute été tuées.

 

Les larves de moustiques élevées dans la solution de café dilué 50%, elles, se sont maintenues au nombre d’une quinzaine, pour une vingtaine concernant les larves élevées dans de l’eau (le taux de mortalité normal est rarement à zéro). 

 

Mais, même dans le cas du café dilué à 12,5%, la différence est significative avec la condition contrôle !

(Une différence significative entre deux courbes est indiquée par deux lettres différentes pour ces deux courbes, sur le graphique).

 

Bref, le café dilué, a le pouvoir de tuer les larves de moustiques tigres, selon cette étude !

 

Sûrement le rôle de la caféine, me direz-vous !

 

Attendez, ce n’est pas fini…

 

Les chercheurs ont mené une autre expérimentation, en parallèle de la première : 

 

Les mêmes 4 récipients ont été utilisés, d’eau, et café dilué dans les mêmes proportions que précédemment. 

 

Mais, cette fois, du café décaféiné a été utilisé !

 

Et, les résultats sont surprenants : 

marc de café pour se débarrasser des moustiques tigres

Au bout de 3 jours seulement, les larves de moustiques élevées dans les solutions de café décaféiné dilué 21,5 et 25 %, ont toute été tuées.

 

Au bout de 4 jours, la population de larves de moustiques du récipient contenant 50 % de café dilué, tombe à 5 larves, soit 20 larves tuées, sur les 25 initiales.

 

Des effets encore plus impressionnants que lors de la première expérience !

 

Vous conviendrez qu’il est assez étonnant que le café décaféiné soit plus efficace pour se débarrasser des larves de moustiques tigres, que le café “classique”. 

 Et les chercheurs ne savent pas à quoi cela peut être dû.

 

De plus, l’équipe a montré, dans une troisième expérimentation parallèle, que la caféine avait bel et bien un effet larvicide :

le marc de café tue les larves de moustiques tigres

Mais surtout, cette fois, comme vous pouvez le voir, plus les dilutions sont concentrées en caféine, plus l’effet larvicide est important !

 

Comme vous pouvez le voir, entre les concentrations de café à 50 % moins efficaces que celles à 12,5 %, le café décaféiné plus efficace que le café classique, et la caféine qui montre pourtant un effet ordonné par concentration, difficile, dans ce mic-mac, d’identifier l’élément du café responsable de l’effet larvicide !

 

De plus, comme le disent les scientifiques, il apparaît que les résultats divergent (mais l’effet larvicide reste présent) lorsque d’autres marques de café sont utilisées.

 

Cette complexité est probablement due au fait que, dans un grain de café torréfié, on trouve plus de 700 molécules différentes, potentiellement sources de l’effet tueur de larves de moustiques ! 

 

2. Comment utiliser le marc de café pour vous débarrasser des larves de moustiques tigres ?

 

“Mais”, me direz-vous, “quel est le rapport avec le marc de café, vu qu’on ne parle que de café dilué ?”

 

Ces études sont très intéressantes, et personnellement elles m’ont beaucoup surpris, car je n’avais jamais entendu parler de cela.

 

Mais, qui va aller faire du café, non pas pour le boire, mais pour le déverser dans la tranchée inondée en permanence de son jardin, et donc pleine à ras bord de larves de moustiques ?

 

La question économique, mais aussi écologique (faire venir du café de l’autre bout du monde pour le donner à boire à notre sol…), pose vite question.

 

Et le marc de café alors ? 

 

C’est ce que vous allez jeter, ou mettre dans un coin (mais en tout cas ne jamais mettre frais dans votre potager, car, comme déjà dit, il a un très fort effet inhibiteur de croissance prouvé).

 

Mais pour autant, il reste concentré en café ! Bien moins que le café en poudre utilisé pour votre boisson du matin, mais suffisamment pour, une fois mis dans l’eau, infuser du café !

 

Ça y est ? 

 

Vous voyez où je veux en venir ? 

 

Plutôt que de faire du café spécialement pour le mettre dans les zones où un larvicide vous paraît nécessaire (pas dans un bassin! ), mettez y directement du marc de café, en quantité !

 

Non seulement le café infusé aura le même effet tueur de larve de moustique que vu précédemment (et peut-être qu’une concentration très faible peut suffire, comme on le voit dans le cas du café décaféiné), mais s’il flotte à la surface de l’eau (il me semble plutôt qu’il coule, mais il peut arriver qu’il flotte selon sa texture, il me semble), il barrera aussi la route (ou du moins la compliquera) aux larves qui ont besoin de respirer à la surface, pouvant ainsi mener à leur asphyxie.

 

3. Le café réduit aussi la charge virale des moustiques tigres porteurs de maladie.

 

C’était un des buts majeurs de l’étude : montrer, non seulement que le café avait des effets larvicides, mais aussi des effets de diminution de charge virale, dans les régions du monde où ces questions sont d’un intérêt crucial.

 

Je vais essayer de faire bref. Alors, voici les résultats (suivant le même type de protocole que vu précédemment) :

 

le marc de café réduit la charge virale des larves de moustiques tigres

En ordonné, la charge virale des moustiques adultes après avoir été élevé dans du café “classique” à 15 % : la moyenne de la charge virale (gros trait noir) est significativement plus faible lorsque les larves ont été élevées dans du café dilué !

 

Une info importante pour les lecteurs de cet article vivants dans des zones tropicales…

 

d. Un bémol, sur le marc de café utilisé contre les larves de moustiques tigres

 

Pour finir sur cette première partie, sachez tout de même que les moustiques tigres adultes (il faut déjà qu’ils survivent à leur stade larvaire) élevés dans du café dilué (à 15 % ici), produiraient, selon cette étude, significativement plus d’œufs, en moyenne, que les moustiques élevés dans de l’eau : 

les moustiques tigres pondent plus d'oeufs avec du marc de café

Près du double !

 

Une concentration de café laissant vivre un trop grand nombre de moustiques, peut donc, selon cette étude, avoir un effet contraire à celui espéré. 

 

e. Comment utiliser efficacement le marc de café contre les moustiques tigres ?

 

Pour la meilleure efficacité possible, et pour éviter de laisser survivre trop de moustiques, il faut que vous testiez vous-même la chose, chez vous !

 

Comme l’on dit les scientifiques, l’effet du café semble dépendant de la marque de café (ils n’ont d’ailleurs pas communiqué à ma connaissance la marque du café utilisé dans leur étude), et peut être d’autres paramètres méconnus. 

 

Si vous voulez être sûr de vos résultats, il vous revient donc de refaire la même petite “pseudo-expérimentation”, avec le café de votre quotidien, et les larves de moustiques présentes chez vous (dans des cavités domestiques en eau, on trouve, dans la majorité des cas, soit des moustiques tigres (aedes albopictus), soit des culex pipiens : l’étude n’a pas étudié l’effet du café sur ces derniers !). 

Si vous optez pour cela, nourrissez-les avec de la nourriture pour poissons durant le temps de l’observation.

 

Attention : ce ne sera pas du tout aussi précis que l’étude que l’on vient de voir (notamment car il est difficile de récupérer des larves du même âge), mais vous pourrez observer les larves mortes, ou au contraire, des larves qui suivent leur développement, en se nymphosant.

 

Vous pouvez même sauter l’étape “café dilué”, et mettre directement du marc de café dans les récipients, en mesurant bien sûr la quantité mise à chaque fois. 

 

Déterminez la quantité de marc de café idéal par quantité d’eau définie. 

 

Puis, calculez la quantité d’eau approximative de la zone où vous pensez verser le marc de café. 

 

Déduisez-en la quantité de marc de café à verser dans l’eau de cet endroit. 

 

C’est un peu fastidieux… Et l’enchainement des approximations que vous devrez faire augmente l’erreur finale de mesure…

 

Mais…Pas de tracas…

 

J’ai une surprise !

 

J’ai trouvé une étude datée de 2021 (c’est tout frais !), de l’équipe de A.Drago, publié dans le journal de l’Association Européenne de Contrôle des Moustiques (s’il vous plait !), qui étudie le même effet larvicide du café, mais cette fois, directement à partir du marc de café en suspension dans l’eau !

 

Je vous préviens, c’est tout aussi énorme que l’étude précédente. 

2. Étude 2 : équipe A.Drago et al., sur l’effet larvicide du marc de café

 

                    a. L’étude en clair, sur l’utilisation directe du marc de café contre les larves de moustiques

 

5 groupes de verres d’eau de 200 mL (un verre d’eau classique du quotidien), ont été fait : 

 

  • dans le 1er groupe de verre d’eau, a été mis du marc de café en concentration de 75mg de marc de café par mL d’eau : c’est-à-dire 15 grammes de marc de café (75 mg x 200 mL = 15 000 mg), soit environ une cuillère à soupe de marc de café.

 

  • dans le 2ème groupe, ont été mis l’équivalent 150mg/mL de marc de café dans l’eau (30 grammes de marc, soit environ 2 cuillères à soupe) 

 

  • dans le 3ème, l’équivalent 225 mg/mL (45 grammes de marc, soit environ 3 cuillères à soupe)

 

  • dans le 4ème,  l’équivalent 300 mg/mL (60 grammes de marc, soit environ 4 cuillères à soupe)

 

  • et le 5ème verre, ce n’est pas un groupe, mais un seul verre, et c’est le contrôle, c’est-à-dire qu’il ne contient que de l’eau ! 

 

Les 4 premiers groupes de verre, étaient composés de 9 à 10 verres : les 9 à 10 verres du même groupe ont chacun la même concentration de marc de café (car ils font partie du même groupe), mais c’est l’âge de ce marc, qui y varie graduellement : de très jeune (0 jour : le marc vient de sortir de la cafetière, il est tout frais), à plus vieux (12 jours après sa sortie de la cafetière, il est donc bien moins frais).

 

Dans les 4 premiers verres, ont été mises 10 jeunes larves de moustiques de l’espèce aedes aegypti (un cousin proche du moustique tigre, non présent sous nos latitudes, mais dont les résultats sont souvent extrapolés (avec précautions) au moustique tigre, du fait de la proximité des espèces).

 

Dans le 5ème verre, le “contrôle”, 50 larves ont été mises.

 

Un petit schéma pour synthétiser cela : 

le marc de café tue les larves de moustiques tigres

La survie des larves de moustique a été observée sur 10 jours. Cette fois-ci (contrairement à l’étude précédente), les larves n’ont pas été nourries. 

 

Voici les résultats (attention, c’est dense en infos) :

le marc de café contre les moustiques tigres

Pour faire simple, et comme je n’ai pas réussi à comprendre la signification exacte de tous les pourcentages de la partie centrale du tableau (si quelqu’un a saisi, qu’il n’hésite pas à m’en faire part en commentaire, le lien vers l’article scientifique est dans les sources tout en bas), concentrons-nous sur le fait que lorsque le nombre “100” apparait (100% de mortalité), des tirets commencent à apparaitre dans la partie centrale du tableau : c’est ce qui indique le moment où les 10 larves du verre sont toutes mortes (excepté la première ligne du tableau, je ne saisis pas pourquoi) . 

 

Donc, par exemple, pour le 1er groupe de verres (75mg/mL) (c’est toute la rangée “75” du tableau), toutes les larves sont mortes au 3ème jour pour les verres contenant du marc de café frais (0 à 2 jours “post-cafetière” (on lit l’”âge” du marc de café utilisé dans la 3ème colonne : “suspension age”))

 

Lorsque du marc plus “vieux” est utilisé dans ce groupe, quelques larves arrivent à survivre jusqu’au bout (le nombre de larves ayant survécu au bout des 10 jours est visible dans la dernière colonne).

 

Pour les groupes suivants, dont les verres contiennent une plus grande quantité de marc de café, les larves meurent en moyenne plus tôt, et elles sont toutes tuées pour la majorité des ”âges” du marc de café. 

 

Attention, car ces chiffres sont à comparer au “contrôle”, le verre d’eau simple dans lequel 50 larves de moustiques ont été introduites : dans le verre contrôle, au 10ème jour, 15 larves ont survécu. Ce qui donne un taux de survie de 37,5 %.

 

Donc, en revenant sur le tableau ci-dessus : tous les verres dont le taux de survie des larves est proche ou supérieur à 37,5 % après les 10 jours (comme il y a 10 larves au départ, c’est simple à voir : 3 survivants = 30% de survie ; 4 survivants = 40 % de survie, etc…), présentent des conditions de vie qui ne sont pas moins favorables que l’eau seule…

 

Ce qui élimine de nombreux candidats “mélange eau + marc de café”, que l’on pensait alors efficace, avant de les comparer au “contrôle”.

 

De nombreux mélanges montrent toujours une semblante forte efficacité larvicide, notamment lorsque toutes les larves sont tuées au 1er jour…

 

Mais…

 

… Il serait plus intéressant de comparer l’efficacité du marc de café à un verre d’eau qui permet la survie intégrale des larves, et qui se rapproche donc plus de leurs conditions “normales” de vie.  

 

C’est ce qui a ensuite été fait ! En nourrissant simplement les larves, cette fois !

Voici les résultats, qui se regroupent dans un tableau beaucoup plus compliqué que le précédent… Mais je vais prendre le temps de vous expliquer :

le marc de café permet de se débarrasser des moustiques tigres

 Pour ne pas compliquer les choses, regardez uniquement les zones encadrées de vert. 

 

Elles se rapportent à la 2ème expérimentation de cette étude (dans laquelle les larves sont nourries, donc).

 

À gauche, vous retrouvez ce que vous connaissez déjà : les groupes de verres, par concentration de marc de café, et, dans la colonne de droite juste à côté, le nombre total de larves du groupe de verres. 

 

Comme, cette fois, il y a 2 verres par groupe de concentration, cela donne 10 larves par verre…

 

(Attention à ne regarder que ce qui est encadré en verre, et qui correspond au “+” dans la colonne blanche : ce “+” veut dire “les larves ont été nourries).

 

Pffiou…

 

Ça va, vous suivez toujours ? 

 

Si non, prenez le temps de lire tranquillement, “à la cool”, pour bien comprendre. 

 

Ou alors, si ça ne vous intéresse pas tant que ça, passez directement au bilan de l’expérience en fin de cette partie. Mais bon, c’est un peu comme connaitre la fin du film sans l’avoir vu !

 

Bref… Continuons.

 

À droite, encadré en vert, vous avez le taux de survie des larves, pour l’ensemble des 2 verres (et donc des 20 larves !).

 

Et tout en bas, la dernière ligne, c’est le contrôle : 20 larves au départ… Et 20 à l’arrivée ! Soit 100 % de survie ! Et oui, cette fois les larves étaient nourries.

 

Face aux 100 % de survie des larves du verre contrôle, il est maintenant évident de voir le fort effet larvicide du marc de café, sur les verres qui en comportent !

 

b. Comment cette deuxième étude nous aide mieux à utiliser concrètement le marc de café contre les moustiques.

 

Vous vous souvenez de la conclusion de la première partie ? Pour utiliser concrètement le marc de café efficacement, il fallait, si on se concentrait exclusivement sur les résultats de la première étude, se mettre à faire sa propre expérimentation, et enchainer des approximations, pour estimer la bonne quantité de marc de café à mettre dans une eau pleine de larves de moustiques. 

 

En parallèle de ça, il fallait garder en tête qu’il pouvait être hasardeux d’utiliser une trop faible quantité de marc de café. 

Cela, dans le sens où les larves survivantes, une fois adulte, auraient tendance à pondre près de deux fois plus d’œufs que la normale.

 

Grâce à cette seconde étude, tout est beaucoup plus simple !

 

Il est bien plus facile d’estimer la quantité de marc de café à mettre en eau, pour avoir une efficacité suffisante pour laisser moins de la moitié des larves en vie (pour être sûr de compenser l’effet “ponte double” des survivants), ou alors n’en laisser aucune en vie.

 

Il suffit de regarder les tableaux de résultats ci-dessus, et de faire votre choix !

 

Conclusion de la première partie : 

 

Le café dilué, que l’on peut créer à partir de marc de café utilisé, semble bel est bien très efficace, en tant que larvicide à moustiques (vérifié pour les moustiques tigres et aedes aegypti)

Il permet, aussi, de réduire la charge virale de ceux-ci, lorsqu’ils sont porteurs du virus étudié dans la première expérience.

 

Néanmoins, des quantités suffisantes doivent être utilisées, pour ne pas laisser de trop nombreux moustiques tigres atteindre le stade adulte. 

 

Maintenant, assez théorisé ! Voyons deux exemples pratiques d’utilisations du marc de café pour réduire les populations de larves de moustiques, chez vous :

 

Deux exemples pratiques : 

 

Exemple 1 : vous avez un jardin dans lequel de l’eau stagne dans de petites anfractuosités que vous connaissez, difficiles à assécher de manière durable : 

 

  • Mettez-y simplement régulièrement votre marc sorti de la cafetière, la saison des moustiques venue, en essayant, à la louche, de respecter les “bonnes proportions” (celles du “groupe 3”, 225mg/mL, devrait largement suffire, surtout si le marc est frais). 

 

Exemple 2 : 

 

  • Vous avez une zone particulière de votre jardin, où de l’eau stagne et s’accumule en permanence, dans une quantité générale approximative de 100 L, et pour laquelle une pompe est difficilement utilisable (par exemple si l’eau est trop peu profonde).

 

  • Vous décidez d’utiliser du marc de café, pour tuer les larves de moustiques tigres qui y vivent, l’été arrivant. 

 

  • Dans l’idéal, il faudrait que vous soyez dans un de ces cas de figure :

 

  • vous pouvez récupérer une grande quantité de marc de café plutôt frais, car un bar proche est d’accord pour vous en donner (ça se fait !).

 

  • ou alors, vous accumulez le marc de café depuis un moment, que vous mettez dans un sac plastique étanche (pour préserver sa saveur, sa teneur en café, sa capacité à infuser l’eau) : le must : un sac sous vide. 

 

  • Choisissez la concentration que vous souhaitez mettre dans l’eau infestée de larves. Si vous ne savez pas, prenez 225 mg/mL (ce qui, à mon avis, et selon les résultats de l’étude, c’est dans la majorité des cas amplement suffisant) (soit 22 kilos et demi, tout de même !).

 

  • Mettez le marc, dans ces quantités, dans la zone immergée en question. 

 

  • Renouvelez l’opération de temps en temps, en essayant de prendre pour marqueur la coloration de l’eau. (Inutile d’en verser chaque semaine, car à chaque nouvel ajout de marc de café, il faut savoir que l’eau est toujours infusée en café du dépôt de marc précédent !)

 

un moustique tigre

 II. Le marc de café utilisé brûlé, pour éloigner les moustiques adultes : efficace ?

       1.Brûler du marc de café permet-il vraiment d’éloigner les moustiques adultes ?

 

Alors, je vais commencer par vous dire que je n’ai absolument rien trouvé de sérieux à ce sujet. Encore moins d’article scientifique comme précédemment. 

 

Et pourtant, croyez-moi, j’ai cherché.

 

Ce que j’ai trouvé, n’est autre que des suggestions que le marc de café brûlé n’est pas plus efficace que la même quantité de fumée générée sans marc de café. 

 

De la même manière qu’une bougie simple, non parfumée, a une efficacité de répulsion moyenne de 24 % contre les moustiques, selon une étude datée de 1996. 

 

Il est très probable que le marc de café brûlé permette une répulsion plus importante que cet ordre de grandeur, car la fumée est la principale répulsive, donc tout dépend de la quantité de fumée produite. Et le marc qui brûle, ça produit pas mal de fumée.

 

Mais bon, rien de mirobolant non plus donc, même si une partie des moustiques loin de vous, c’est déjà ça ! 

 

Par contre, je ne suis pas sûr que ce soit l’idéal pour vos poumons, de respirer ça… Un footing à New Delhi sera peut-être moins nocif qu’un apéro sur votre terrasse !

 

Comme je l’ai dit, toute fumée, en général, est efficace contre les moustiques. 

Lors des recherches pour la construction de ma formation, j’ai vu des témoignages de personnes ayant vu, en Australie, leurs chevaux se mettre, en permanence, face à la fumée de leur feu de camp, lorsqu’ils étaient dans des régions où les moustiques abondaient.

 

Aussi, les premières méthodes de protection contre les moustiques se faisaient souvent à base de fumée de cèdre brûlé.

 

Bref… Oui, brûler du marc de café et rester dans sa fumée, ça marche (un peu) ! Mais vous n’éloignerez pas tous les moustiques, et ce n’est pas terrible pour votre santé.

 

2. Comment brûler du marc de café pour éloigner les moustiques, si vous y tenez

 

C’est assez simple :

  • Disposez une poignée de marc de café sec sur un papier d’aluminium, lui-même dans une assiette

 

  • Mettez un petit peu de liquide inflammable sur le centre du tas de marc de café (important !) : par exemple, de l’alcool à brûler.

 

  • Allumez le tas de marc de café par la zone où vous avez mis du liquide inflammable

 

  • Éteignez les flammes en les étouffant avec un chiffon humide, et laisser le marc se consumer lentement

 

 

 

Conclusion générale :

 

Le marc de café peut être un danger pour vos plantes. Il n’est pas vraiment efficace (en condition réelle) en tant que barrière à limaces, et l’est moyennement avec les fourmis. 

 

Par contre, face aux larves de moustiques tigres, c’est un puissant allié ! Science à l’appui !

 

Son utilisation réfléchie, peut permettre de pallier l’utilisation de larvicide chimique, dans les cas où ceux-ci vous sembleraient indispensables.

 

Et, une fois brûlé, sa production de fumée peut éloigner (un peu) les moustiques adultes. Même si, vous l’avez compris, je ne suis pas fan de cette dernière méthode, et il existe bieeen mieux et plus efficace !

 

Attention à ne pas oublier, non plus, que les moustiques font partie de notre cadre naturel, et donc de son certain équilibre, bien qu’assez anthropisé. 

 

Et donc, attention de ne pas faire n’importe quoi non plus ! Réguler les moustiques en surnombre, d’accord. Mais il faut le faire intelligemment !

 

Recevez gratuitement la formation “créer un jardin naturellement “sans” moustiques” :

Si cela vous intéresse, et dans la continuité de cet article, j’ai créé une formation gratuite, en 3 emails (environ 2000-3000 mots chacun, comme cet article), pour vous partager la stratégie globale que je propose, pour créer notre jardin naturellement et intelligemment “sans” moustique. 

 

Vous y trouverez plusieurs autres perles perdues du net, appuyées par des articles scientifiques, de la même manière. Elles seront organisées dans un ensemble cohérent.

 

Cliquez ci-dessous pour recevoir gratuitement par mail la formation “créer un jardin naturellement “sans” moustiques” :

Robin

Robin

Je crois profondément en l’intérêt de la permaculture (et de sa philosophie, notamment la vision systémique des choses qu’elle amène), pour un monde plus cohérent et durable.

Je crois fortement en la force que contient la transmission du savoir, pour faire bouger les choses à grande échelle.

C’est pourquoi je m’implique sur ce blog dédié à la vulgarisation (sérieuse, sourcée, pédagogique, complète (du mieux que je le peux en tout cas 😊 )) de la permaculture, et j’y apporte parfois mes opinions.

Je me concentre pour l’instant sur le problème des ravageurs en permaculture.

J’ai aussi bossé sur des solutions concrètes à ce sujet, comme une barrière à limaces respectueuse et infranchissable, trouvable ici !

Si, comme moi, vous cherchez toujours à comprendre « pourquoi », ce blog vous correspondra peut-être 😉

Avez-vous aimé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

Note moyenne / 5. Vote count:

Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Si vous voulez partager cet article :

Non, attendez.

 
Si vous voulez recevoir :
-L’infographie des méthodes permas (efficaces vs non-efficaces) pour jardiner avec les limaces
-Le tableau récap’ des plantes utiles à avoir au jardin, en général (et quels auxiliaires elles attirent, quels “ravageurs” elles repoussent)
- L’effet du marc de café en résumé visuel
- Des questions de jardinage exclusivement détaillées par (gros) emails peu fréquents
 
(C’est aussi un moyen pour moi de voir que ces articles vous plaisent :) )
 
 
Vous êtes libre de recevoir ces documents.

C'est fait ! Courrez voir votre boite mail ! Si vous ne recevez rien, pensez à regarder vos spams