Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •  

()

Le marc de café “contre” les fourmis au jardin : efficace ?

le marc de café contre les fourmis au jardin

Le marc de café frais, on le sait maintenant, a un fort effet inhibiteur de croissance pour les plantes, et il ne faut donc pas l’utiliser (frais) comme engrais.

Mais, il semblerait qu’il puisse avoir d’autres intérêts…

Un de ceux-ci, serait d’éloigner naturellement et respectueusement les fourmis, lorsque celles-ci deviennent trop « envahissantes » pour nous (pour diverses raisons humanoïdes) …

Mais, est-ce encore une légende urbaine partagée à tort ?

Dans cet article, basé sur des témoignages et retours d’expérience, je tente de faire le point à ce sujet.

I. Faut-il lutter contre les fourmis au jardin ?

les fourmis sont utiles au jardin

Tout d’abord, question essentielle : les fourmis sont-elles nos ennemies ?

Si vous lisez régulièrement mes articles, vous savez que, même les animaux et insectes habituellement considérés comme « nuisibles », ont un intérêt pour l’équilibre de l’écosystème auquel ils appartiennent.

Et, de toute manière, les fourmis ne sont pas considérées comme « nuisibles » par le monde de l’agriculture, et bien au contraire.

Ce sont de formidables auxiliaires, qui se nourrissent abondamment de larves, vers, chenilles, … qui eux peuvent impacter certaines cultures.

Leurs galeries aèrent le sol, et le rendent plus perméable à l’eau de pluie.

Se nourrissant aussi de graines, elles favorisent leur dissémination au sein du jardin, étant ainsi des acteurs importants de la reproduction de certaines espèces de plantes.

 

Donc, non, si on le peut, on laisse les fourmis vivre tranquilles, et on ne les dérange pas !

Mais quand on voit, dans les rayons de jardineries, le nombre de produits « d’éradication totale » contre les fourmis, on peut se dire que l’utilisation d’une solution répulsive respectueuse n’est pas une aberration, car le besoin (justifié ou non), semble bel et bien présent.

éradication totale fourmis

             “Éradication totale” : on adore, on adore ……… On est loin d’être sortis d’affaire concernant le changement des mentalités… (Car, en plus, c’est un produit qui cartonne niveau ventes).

 

On en vient à nos moutons : le marc de café contre les fourmis au jardin : quelle efficacité, et comment s’en servir ?

On voit ça dans ce qui suit 😉

 

II. Le marc de café contre les fourmis, comment s’en servir ?

Personnellement, je n’ai jamais eu l’occasion de me servir du marc de café contre les fourmis (je vis plutôt avec elles), donc je ne pourrais pas faire de retour d’expérience personnel à ce sujet. Mais, j’ai trouvé plusieurs témoignages assez intéressants sur internet, qui permettront d’y voir plus clair !

 

Deux utilisations habituelles du marc de café contre les fourmis : 

 

1. Le marc de café sur une fourmilière : pousser les fourmis à déménager

La première utilisation du marc de café contre les fourmis, consiste à recouvrir une fourmilière de marc de café, pour les pousser à déménager. Ce cas peut par exemple se poser, lorsque des fourmis ont construit leur fourmilière sous une plante, que vous voyez progressivement dépérir.

2. Le marc de café comme barrière/répulsif

Si, par exemple, des fourmis s’introduisent dans votre garage, où vous entreposez de la nourriture, la situation peut parfois poser problème… Notamment lorsque vous vous refusez – à raison – de ne pas résoudre le problème par l’extermination.

 

Une solution respectueuse, peut être l’utilisation d’un simple « répulsif », au niveau du trou d’entrée des fourmis vers le garage en question. Le but est de rebuter les fourmis à passer par cette entrée.

Le marc de café peut être utilisé à cette fin.

 

3. Le marc de café contre les fourmis : utilisation de marc de café sec ou mouillé ?

Différents usages existent concernant l’utilisation du marc de café comme répulsif à fourmis.

Plusieurs témoignages font référence à une utilisation de marc de café mouillé. Pas uniquement parce qu’il est naturellement mouillé en sortant de la machine à café, et que c’est donc l’usage « par défaut ». Mais plutôt car il « faudrait » l’utiliser mouillé, avec donc le besoin de l’arroser s’il est apposé sec.

 

Pourquoi cette règle obscure d’utiliser le marc de café mouillé ?

Je ne vois que deux explications possibles :

  • De cette manière, le marc de café ne s’envolera pas (ou plus difficilement) au moindre souffle de vent.
  • Les fourmis auront plus de mal à le déplacer, s’il est sur leur chemin (car oui, elles peuvent en venir à le déplacer, on voit ça juste après).

 

III. Le marc de café contre les fourmis : quelle efficacité ?

efficacité marc de café contre fourmis

Je vous le dis tout de suite, il n’y a pas d’étude scientifique à ce sujet !

Uniquement des témoignages, mais c’est déjà un premier pas pour défricher le problème.

Le premier témoignage est celui d’un blogueur de jardinage anglais, qui a fait deux petits tests de l’utilisation du marc de café contre les fourmis :

 

 

  • 1er test : Comme dans mon exemple précédent, des fourmis avaient installé leur colonie dans son abri de jardin.

Méthode utilisée : il a mis du marc de café autour du trou duquel elles sortaient, ainsi que le long de leur « parcours ».

Résultats instantanés : cette personne a remarqué que les fourmis avaient un comportement inhabituel du fait de la présence du marc de café : voulant suivre leur chemin habituel, les fourmis rencontraient alors du marc de café, s’arrêtaient, et repartaient en arrière. Elles semblaient bien ne pas aimer ça.

Résultats J+1 : Le lendemain, les fourmis avaient écarté le marc de café de leur chemin, et tout était revenu à la normale.

 

 

 

  • 2ème test : cette personne avait une terrasse en pierre, sous laquelle des fourmis avaient installé leur colonie. Elles avaient deux voies d’entrée et de sortie : un simple interstice entre deux pierres sans monticule, et un autre passage, avec monticule de sable.

Méthode utilisée : du marc de café a été mis au niveau de ces points d’entrée-sortie. Autour du 1er trou, et sur et autour du monticule de sable.

Résultats instantanés : dans chacun des deux cas, les fourmis ne passaient pas : les fourmis venant de sous terre, retournèrent sous terre après s’être retrouvé face au marc de café en surface. Les fourmis revenant de l’extérieur en direction de la fourmilière, firent-elles aussi demi-tour au contact du marc de café. Comme pour le premier test, c’était ici très encourageant !

Résultats J + 1 : le premier trou d’entrée-sortie a été abandonné (preuve de l’effet répulsif du marc de café contre les fourmis), mais un second passage a été ouvert juste à côté de celui-ci, par ces dernières. Le monticule de sable a été débarrassé de tout son marc de café par les fourmis, et ces dernières reprennent leurs activités comme si de rien n’était.

Si vous voulez lire l’article dédié à cette expérience (en anglais), suivez ce lien.

test marc de café répulsif fourmis

Juste après le dépôt de marc de café sur le monticule de sable de l’entrée

test marc de café répulsif fourmis

À J+1, les fourmis ont recouvert le marc de café avec le sable

 

(Images tirées de l’article de blog dont le lien est ci-dessus)

 

Bilan de cette petite expérience :

Le marc de café semble bel et bien avoir un effet répulsif sur les fourmis, mais ces dernières semblent toujours trouver une parade, et il semble difficile de changer la situation sur le long terme, par une simple application.

 

 

 

Les applications répétées de marc de café, elles, peuvent par contre probablement pousser les fourmis à déménager un peu plus loin dans votre jardin. Ce témoignage vidéo (intéressant uniquement à partir de 2 min 38), semble montrer l’efficacité répulsive de l’application régulière de marc de café contre les fourmis, qui avaient tendance à entrer dans la maison de cette dame.

Mais, même dans le cas d’une application régulière (d’ailleurs, n’oubliez pas que le marc de café a un effet inhibiteur de croissance pour les plantes !!), l’efficacité n’est pas unanime, loin de là (voir les autres témoignages partie suivante).

 

Autres témoignages :

J’ai trouvé le témoignage d’une personne, disant qu’une de ses plantes en pot avait souffert fortement de l’installation d’une fourmilière dans ce pot. Elle a donc mis du marc de café de manière importante dans le pot en question. Cela a suffit à régler le problème durablement : les fourmis sont parties pour de bons.

Pour le même problème, rencontré avec une plante pleine terre de son jardin, par contre, le marc de café n’a rien pu faire (à long terme), les fourmis n’ont pas pu être éloignées.

Je pense que cette différence est due à la faible contenance en terre du pot, ce qui rend bien plus important l’impact du marc de café, là où, en pleine terre, la fourmilière peut être profonde, et les trous d’accès multiples.

 

 

 

Voici d’autres témoignages, qui sont des captures d’écran de commentaires d’un article au sujet du marc de café contre les fourmis (bon, rien de très complet, mais c’est simplement pour vous montrer que cette méthode ne fait pas l’unanimité) :

avis marc de café contre fourmis
avis marc de café contre fourmis
avis marc de café contre fourmis
avis marc de café contre fourmis

On voit bien que les retours d’expériences sont très partagés.

 

IV. Le marc de café contre les fourmis : comment ça marche ?

le marc de café contre les fourmis : est-ce efficace ?

 

  • Il y a de fortes chances pour que, comme c’est le cas pour les limaces et les escargots, ce soit l’odeur du marc de café qui ait un effet répulsif. C’est assez bien visible sur ma vidéo de test du marc de café comme barrière à limaces, et le comportement des fourmis, décrit précédemment, laisse penser cela.

Dans ce cas-là, il est normal que l’efficacité du marc de café ne dure pas dans le temps : en effet, seul le marc de café frais a une odeur forte, et celle-ci diminue avec le temps et l’exposition à l’air libre.

À tester : utiliser du marc de café frais d’un café très peu infusé, pour des effluves odorantes plus fortes.

 

 

  • Il y a aussi des chances pour que ce soit la structure poudreuse du marc de café, qui empêche les fourmis de l’escalader (comme c’est le cas pour la poudre de craie, réputée bonne barrière aux fourmis).

Mais, dans ce cas, mouiller le marc de café serait donc contre-productif (le marc de café se « tasse », et perd sa structure « poudreuse »). Ce qui me laisse penser que la première hypothèse est la plus probable.

 

Excepté ces deux possibles effets du marc de café, je n’en vois pas de supplémentaires… Mais n’hésitez pas à me dire en commentaire, si vous en voyez d’autres !

 

V. Conclusion

le marc de café contre les fourmis au jardin

Le marc de café semble diffuser une odeur que les fourmis n’apprécient pas. Cette odeur pourrait notamment perturber leur communication par phéromones, et donc leur organisation. Aussi, la structure poudreuse du marc de café sec (ou le monticule créé par le marc de café mouillé), semblent des obstacles supplémentaires aux fourmis.

À court terme, les effets répulsifs du marc de café sont bels et bien présents et visibles.

À long terme, celles-ci trouvent des solutions, en déplaçant progressivement le marc de café, par exemple.

Si une application unique de marc de café ne semble pas avoir d’effet barrière sur le long terme, des applications répétées et fréquentes permettraient, elles, d’agir efficacement.

Les applications en pots de fleur auraient, là aussi, un effet bien plus visible (mais, une fois de plus, attention à l’effet inhibiteur de croissance du marc de café !)

 

Voilà pour ce petit article, sur une question que beaucoup se posaient ! Vous aussi, partagez vos expériences en commentaires !

 

SI ça vous intéresse, vous pouvez télécharger ci-dessous le tableau récapitulatif des plantes utiles au jardin, ainsi que l’infographie de toutes les méthodes permettant de gérer les limaces

 

 

Robin

Robin

Je crois profondément en l’intérêt de la permaculture (et de sa philosophie, notamment la vision systémique des choses qu’elle amène), pour un monde plus cohérent et durable.

Je crois fortement en la force que contient la transmission du savoir, pour faire bouger les choses à grande échelle.

C’est pourquoi je m’implique sur ce blog dédié à la vulgarisation (sérieuse, sourcée, pédagogique, complète (du mieux que je le peux en tout cas 😊 )) de la permaculture, et j’y apporte parfois mes opinions.

Je me concentre pour l’instant sur le problème des ravageurs en permaculture.

J’ai aussi bossé sur des solutions concrètes à ce sujet, comme une barrière à limaces respectueuse et infranchissable, trouvable ici !

Si, comme moi, vous cherchez toujours à comprendre « pourquoi », ce blog vous correspondra peut-être 😉

Photo de fougère
Fleurs de bourrache
Coccinelle sur une feuille

Les plantes à avoir au jardin : les plantes pour héberger les auxiliaires, les plantes à effets répulsifs pour les "ravageurs" (Limaces, Pucerons, Rongeurs, ...)

Vos informations ne seront jamais soumises à un tiers. Suite à votre inscription, je vous donnerais, un jeudi une fois tous les 15 jours, des nouvelles de mes avancées, et des conseils, voir le partage d'un film, ou d'un poème. Si, pour une raison quelconque, vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, vous pourrez vous désabonner en un clic, via un bouton présent en bas de chaque email. Voir la Politique de confidentialité.

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

Note moyenne / 5. Vote count:

Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Si vous voulez partager cet article :
  •  
  •