Si vous voulez partager cet article :

()

Les fleurs que les limaces et les escargots ne mangent pas (ou rarement)

fleurs que les limaces n'aiment pas manger

Mais, avant d’aller plus loin, je vous conseille de lire l’article en vignette ci-dessous. Ensuite, revenez à celui-ci.

Les plantes anti-limaces, la prévention par les plantes

I. Le choix de fleurs “anti” limaces : prévenir plutôt que guérir

prévenir les problèmes de limaces

Connaître les habitudes et préférences alimentaires des limaces et escargots, est, je pense, essentiel pour une bonne gestion de ces derniers, au sein du jardin.

 

Certaines fleurs et plantes ornementales sont très sensibles aux limaces (car ces dernières aiment les manger), et il faudra alors probablement éviter de les planter, ou alors s’en servir comme massif sacrificiel pour distraire les limaces des autres plantes. Il est surtout question des Tournesols, des Dahlia, des Zinnia, des Hostas …

Mais d’autres fleurs ont des caractéristiques qui les rendent naturellement résistantes face aux limaces. Notamment :

-fleurs ou feuilles toxiques

-fleurs ou feuilles amères

-parfum désagréable ou désorientant

-fleurs ou feuilles contenant des substances difficiles à digérer

-feuilles dures ou velues

-épines ou poils urticants sur tiges et feuilles

 

Ces caractéristiques sont souvent dues à une adaptation évolutive de ces plantes à fleurs, face à des « prédateurs » comme les gastéropodes.

La plupart des plantes potagères actuellement disponibles sont issues d’une sélection non naturelle, mais plutôt à buts productifs, au détriment de leur résistance face aux petits « ravageurs », ce qui les rend assez vulnérables. Mais cela n’en va pas de même pour les plantes ornementales, car leurs caractéristiques, qui permettent une résistance naturelle aux « ravageurs », ne nuisent pas forcément à leurs atouts ornementaux.

Ainsi, voici en partie suivante une liste assez complète des fleurs, dont les propriétés font que les limaces ne les mangent pas, en général :

Robin

Robin

Nous sommes au printemps 2020. 

Confiné chez moi, je démarre mon premier potager en permaculture.

Je rêve de tomates énormes. De courgettes à ne plus savoir qu’en faire. 

Je rêve déjà de leur goût, si unique, d’autosuffisance. 

Pour me former, j’achète un livre simple et accessible. Et je surf sur les blogs.

Je me mets à appliquer les “recettes du succès” d’un potager productif.

Mes plants poussent. Grandissent. Tout se passe à merveille. Quel pied ! Tout est si simple !

Mais, à l’orée du bois, le fiasco m’attendait.

Des tomates minuscules. Des courgettes dévorées. Des plants de pommes de terre à la production ridicule, puis attaquée de toutes parts. 

Déception. Découragement.

POURQUOI ça n’a pas fonctionné ? J’ai suivi les consignes à la lettre ! 

C’est un peu lourd, parfois. Mais je n’accepte pas, de ne pas comprendre. Une sorte de curiosité insatiable.

Je me suis alors lancé dans une sorte de "périple". 

Le périple du POURQUOI.

Comment faire en sorte d’être sûr que des informations données, trouvées çà et là, fonctionnerons pour nous ? 

Pour plusieurs sujets types, j’ai fait mes recherches :

On dit que le marc de café est un superbe engrais : POURQUOI ? Vérifions.

On dit que les coquilles d'œufs empêchent les limaces d’attaquer nos plantes ? POURQUOI ? Vérifions.

On dit que …

À force, j’ai fini par comprendre ce qui avait fait défaut, lors de la création de mon premier potager : je n’étais pas allé dans le fond des choses. Je ne m’étais pas demandé POURQUOI à chaque affirmation, à chaque “recette de la réussite”. 

Et donc, à l’époque, je ne m’en étais pas rendu compte : certaines de ces affirmations étaient fausses (le marc de café, les coquilles d’œufs), d’autres trop peu précises (rendant les erreurs possibles), d’autres encore, étaient trop dépendantes d’un contexte d’utilisation.

J’ai donc fini par comprendre POURQUOI mon potager avait été un fiasco.

Mais surtout, j’ai tiré de cela une leçon. Une méthode, pour enfin être sûr de chacune de mes actions, de chacun de mes choix au potager. D'avoir, enfin, cette confiance.

Cette méthode est simple : 

1- J’ai un problème récurrent au potager, et je cherche une information vraie et fiable à ce sujet.

2-Sur cette question, j’oublie tout ce que je sais déjà (ou ce que je pense savoir)

3-Je rassemble le maximum de sources sûres et solides pour y répondre (articles scientifiques, livres sérieux, organismes d'autorité (INRA), …)

4-Je compare les informations de ces sources, et tente de remarquer des concordances majeures, des "unanimités".

Lorsque ce n’est pas le cas, je le mentionne, pour le garder à l’esprit

Je note mes sources

5- Je synthétise, et j'en tire l'essentiel

Ce que je vous propose, avec ce blog, c’est avancer ensemble à ce niveau.

Avancer ensemble vers la démystification du potager.

Avancer ensemble, vers la construction de bases théoriques saines, solides, et parfaitement claires.

Je vous partage mes questionnements actuels, mes recherches, et mes résultats.

Pour, ensemble, que nous arrivions à construire notre potager productif, autonome, et résilient. 

Tout en comprenant POURQUOI cela fonctionne.

Je ne suis pas expert en agroécologie. Je ne suis pas maraîcher professionnel.

Mais je prends beaucoup de plaisir à aller chercher, trier, regrouper, et synthétiser, les meilleures informations existantes. 

Pour répondre, une bonne fois pour toutes, aux questions que l’on se pose tous.

Vous êtes ici sur mon blog, “Springday, Le Potager du Pourquoi”.

Et je vous souhaite une agréable lecture 😉

Photo de fougère
Fleurs de bourrache
Coccinelle sur une feuille

Les plantes à avoir au jardin : les plantes pour héberger les auxiliaires, les plantes à effets répulsifs pour les "ravageurs" (Limaces, Pucerons, Rongeurs, ...)

Vos informations ne seront jamais soumises à un tiers. Suite à votre inscription, je vous donnerais, un jeudi une fois tous les 15 jours, des nouvelles de mes avancées, et des conseils, voir le partage d'un film, ou d'un poème. Si, pour une raison quelconque, vous ne souhaitez plus recevoir mes messages, vous pourrez vous désabonner en un clic, via un bouton présent en bas de chaque email. Voir la Politique de confidentialité.

II. Liste de fleurs que les limaces et escargots ne mangent pas (ou rarement) :

Avant d’entamer la liste de ces fleurs résistantes aux limaces, ne soyez pas surpris si vous remarquez avoir connu des attaques de limaces sur certaines de ces plantes. En effet, il ne s’agit pas de fleurs qui ne seront jamais -et en toutes conditions- mangées, mais plutôt de fleurs qui, en moyenne, seront bien moins appréciées par les gastéropodes (et donc souvent moins mangées) que les autres. La science du vivant, ce n’est pas une science exacte !

Attention, ces fleurs ne repoussent pas non plus les limaces, elles n’ont pas d’effet répulsif, mais sont simplement résistantes aux gastéropodes, car ceux-ci ne les apprécient pas.

 

Pour trouver facilement une fleur : appuyez sur les touches Ctrl + F de votre clavier, puis, dans la petite barre de recherche qui s’affiche, tapez le nom de la plante (si vous ne la trouvez pas, essayez le nom latin, ou le genre).

Un “+” signifie que la plante en question est particulièrement résistante.

 

Fleurs que les limaces ne mangent pas (A à B) :

1. Absinthe (Artemisia absinthium)
2. Achillée millefeuille (Achillea millefolium)
3. Aconite ++ (Aconitum)
4. Actée à grappes (genre Cimicifuga)
5. Alchemille commune (genre Alchemilla)
6. Alysson maritime (Lobularia maritima) ++
7. Alyssum ++ (genre)
8. Amarantes
9. Ancolie ++ (Aquilegia)
10. Anémone des Alpes (Pulsatilla Alpina)
11. Anémone des bois +
12. Anémone Epatique (Hepatica nobilis)
13. Anémone pulsatille (Pulsatilla vulgaris)
14. Antennaria
15. Apache beggarticks
16. Armoises (genre)
17. Aspérule odorante (Galium odoratum)
18. Aster alpin (Aster alpinus)
19. Aster chinois (genre Callistephus) +
20. Aster touffu (Symphyotrichum dumosum)
21. Astrances ++ (genre)
22. Aurone + (Artemisia abrotanum)
23. Balsamines +
24. Barbe de bouc ++ (genre Aruncus)
25. Bégonia + (genre)
26. Benoîtes + (Geum)
27. Bergamote ++
28. Bergenia ++
29. Bidens
30. Bocconie cordée ++ (Macleaya cordata)
31. Bouillon blanc  (Verbascum thapsus)
32. Bourrache officinale ++
33. Brunnère à grande feuilles ++ (Brunnera macrophylla)
34. Bugles (Ajuga)
35. Buglosse officinale (anchusa officialis)

Fleurs que les limaces ne mangent pas (C à D) :

36. Campanule à grandes fleurs ++
37. Campanule des murailles (Campanula portenschlagiana)
38. Capucine + (Tropaeolum)
39. Cardère (genre Dipsacus)
40. Carex (Carex) +
41. Cataire (Nepeta cataria) +
42. Centaurée ++
43. Centranthe (ou Valériane) +++ (genre)
44. Chardon aux ânes (Onopordum acanthium)
45. Chardon bleu ++ (genre Echinops)
46. Chardons (Cynareae)
47. Chèvrefeuille (Lonicera caprifolium)
48. Chrysanthème des moissons (Glebionis segetum)
49. Cœur de Marie
50. Consoude (Symphytum)
51. Coquelourde des jardins (Silene coronaria)
52. Coréopsis verticillé (Coreopsis verticillata)
53. Cosmos +
54. Cyclamen + (genre)
55. Cymbalaire des murs (Cymbalaria muralis)
56. Dianthus plumarius +
57. Digitale pourpre (Digitalis purpurea)
58. Dryade à huit pétales (Dryas octopetala)

Fleurs que les limaces ne mangent pas (E à H) :

59. Echinacea (parfois attaquées tout de même)
60. Epiaire de Byzance ++ (Stachys byzantina)
61. Erigeron (genre)
62. Eternelle annuelle + (Xeranthemum annuum)
63. Euphorbe + (genre Euphorbia)
64. Fausse barbe de chèvre ++ (genre Astilbe)
65. Fétuque (Festuca)
66. Ficaire fausse-renoncule (Ficaria verna)
67. Fleurs des elfes (Epimedium)
68. Fritillaire pintade (Fritillaria meleagris)
69. Fuchsia (genre)
70. Fumeterre (Fumaria)
71. Gaillardia ++
72. Gazania ++
73. Geraniums
74. Germandrée (Teucrium)
75. Giroflée + (Erysimum cheiri)
76. Glaïeul (genre)
77. Grande camomille (Tanacetum parthenium)
78. Guesses (Lathyrus)
79. Gypsophile paniculée ++ (Gypsophila paniculata)
80. Hélénie (genre Helenium)
81. Hélianthème commun + (Helianthemum nummularium)
82. Helipterum +
83. Héllébore noir ++ (Helleborus niger)
84. Hémérocalle (Hemerocallis) : dépend beaucoup des variétés et de l’emplacement
85. Herbe aux écouvillons (Pennisetum alopecuroides)
86. Heuchères ++ (Heuchera genus)
87. Hortensia + (Hortensia)
88. Hymenostemma

Fleurs que les limaces ne mangent pas (I à M) :

89. Immortelle d’Italie + (Helichrysum italicum)
90. Immortelle de l’Himalaya (Anaphalis triplinervis)
91. Impatiens walleriana +
92. Impatientes (Impatiens)
93. Inules (Inula)
94. Iris de Sibérie (Iris sibirica)
95. Iris du japon (Iris ensata)
96. Jacinthes (genre Hyacinthoides)
97. Jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum)
98. Joubarbes +
99. Julienne des dames (Hesperis matronalis)
100. Kochia (Bassia scoparia)
101. Lavande (lavandula)
102. Linaires (Linaria)
103. Lobelies ++
104. Lychnis
105. Lysimaque nummulaire + (Lysimachia nummularia)
106. Marguerites (Leucanthemum)
107. Mauves (genre Malva) mais dépend de l’espèce et du lieu
108. Meconopsis
109. Millepertuis (genre Hypericum)
110. Molène de phénicie (Verbascum phoeniceum)
111. Molène noire
112. Monarde
113. Montbretia
114. Mufliers + (genre Antirrhinum)
115. Muguet ++
116. Muscari
117. Myosotis +

Fleurs que les limaces ne mangent pas (N à R) :

118. Narcisse (genre)
119. Némésie ++ (genre)
120. Nicotiana
121. Nigelle de damas (Nigella damascena)
122. Œillet à delta + (Dianthus deltoides)
123. Œillet des fleuristes (Dianthus caryophyllus)
124. Œillet du poëte (Sweet William)
125. Oenothère (genre Oenothera)
126. Oignon géant
127. Pâquerettes (Bellis perennis)
128. Pavot Californien (Eschscholzia californica)
129. Pavot oriental + (Papaver orientale)
130. Pelargonium (genre)
131. Pensée à cornes (Viola cornuta)
132. Penstemon
133. Perce-pierre (Saxifraga) ++
134. Perovskia (genre)
135. Pervenche + (genre Vinca)
136. Petite bourrache +
137. Phlox ++ (genre)
138. Physostesie de virginie ++ (Physostegia virginiana)
139. Pivoine ++ (genre Peonia)
140. Plantes succulentes (presque toutes les espèces de plantes succulentes)
141. Plectranthe (genre Plectranthus)
142. Plume du Kansas (Liatris spicata) : dépend assez de l’espèce
143. Potentilles + (genre Potentilla)
144. Pourpier à grandes fleurs (Portulaca grandiflora) ++
145. Primevère des prés de l’Himalaya ++ (Primula rosea)
146. Primula vialii (espèce)
147. Pulsatilles + (Pulsatilla)
148. Reine des prés + (genre Filipendula)
149. Renouées + (genre Persicaria)
150. Rhododendrons (genre)
151. Roses
152. Rubiacées

Fleurs que les limaces ne mangent pas (S à U) :

153. Sacrifage désespoir du peintre (Saxifraga x urbium)
154. Salicaire + (genre Lysimachia)
155. Santoline ++
156. Sceau de salomon (genre Polygonatum)
157. Sedum ++ (genre)
158. Séneçons ++ (Senecio)
159. Silènes (Silene) +
160. Solidages +
161. Souci (Calendula officinalis), mais dépend du lieu
162. Spirée bleue (Caryopteris)
163. Spirée du japon (Spiraea japonica)
164. Stachys + (genre)
165. Tanaisie (Tanacetum vulgare)
166. Thlaspi ++ (Iberis)
167. Tiarelle (Genre)
168. Trolle d’Europe (Trollius europaeus)
169. Trompettes du jugement (Brugmansia)
170. Tulipes (genre)

Fleurs que les limaces ne mangent pas (V à Z) :

171. Valérianne grecque + (genre Polemonium)
172. Verge d’or du Canada (Solidago canadensis)
173. Vergerette (Erigeron annuus)
174. Vergerette amère
175. Veroniques ++
176. Verveine (Verbena officinalis)
177. Vesces + (genre Vicia) – dépend de l’emplacement et des variétés
178. Violette de Rivinus (Viola riviniana)
179. Waldsteinia (genre)
aconite fleur que les limaces ne mangent pas
ancolie fleur que les limaces ne mangent pas
astrances fleur que les limaces ne mangent pas
Bergenia fleur que les limaces ne mangent pas
bourrache fleur qui repousse les limaces
Valériane fleur qui repousse les limaces
Chardon bleu fleur qui repousse les limaces
fausse barbe de chèvre fleur qui repousse les limaces
gaillardia fleur qui repousse les limaces
gypsophile paniculée fleur anti limaces
helebore noire fleur anti limaces
lobélie fleur anti limaces
muguet fleur anti limaces
myosotis fleur anti limaces
Némésie fleur anti limaces
saxifrage fleur anti limaces
phlox fleur anti limaces
physostésie de virginie fleur anti limaces
pivoine fleur anti limaces
santoline fleur anti limaces
sedum pivoine fleur anti limaces
véroniques fleur anti limaces

III. Si vous voulez tout de même protéger des fleurs que les limaces aiment manger :

dahlia que les limaces aiment manger

Malgré ces innombrables plantes à fleurs anti limaces et escargots, que faire si vous êtes un addict des dahlias ?

Il faudra trouver le moyen d’empêcher les limaces et les escargots de les approcher de trop près.. Vous pouvez, pour cela, passer par une sélection d’autres types de plantes : par exemple, l’utilisation de plantes distractives est une stratégie très efficace pour protéger d’autres plantes des limaces.  

Si votre potager a, lui aussi, du mal à encaisser les assauts des limaces, il faudra penser à la sélection de plantes potagères résistantes et/ou répulsives.

 

Mais il y a plein d’autres moyens pour gérer intelligemment les limaces au jardin. Vous pourrez avoir une vue d’ensemble des possibilités existantes en navigant dans les différents articles de la section “contrôle des limaces” de mon site, accessible depuis le menu. 

Recevez gratuitement la formation "gérer (intelligemment) les limaces au jardin"

Vous trouverez, sur mon site, tout sur mes recherches concernant la gestion intelligente des limaces au jardin. Avec, entre autres, les solutions les plus efficaces.

Néanmoins, j'ai créé une formation vidéo (3 vidéos, que je propose ici gratuitement), où je vous partage LA stratégie pour gérer les limaces au jardin : l'essentiel, le plus efficace, la moelle de mes meilleurs articles à ce sujet.

Regardez ces 3 vidéos et vous n'aurez (presque) pas besoin de lire mes 20 articles sur la gestion des limaces au jardin.

Cliquez sur ce bouton pour recevoir la formation :  

Conclusion

Dans cet article, je vous présente une autre méthode de prévention d’éventuels problèmes de limaces et d’escargots au jardin.

La sélection de fleurs que les limaces n’aiment pas manger (et qui résisteront donc à une potentielle forte population de limaces à l’intérieur de votre jardin) est une des meilleures solutions. Comme on le dit si bien : il vaut mieux prévenir que guérir !

Merci d’avoir pris le temps de lire 😊, j’espère que cet article vous aura intéressé et appris des choses que vous pensez utiles. N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez dans les commentaires, je suis à l’écoute de tout ce que vous aurez à me partager, car cela ne peut qu’enrichir ce document. Faites-moi parvenir vos idées, je compléterai cet article avec plaisir, afin qu’il soit le plus complet possible.

Les Formations

Des condensés d'informations uniques,

que vous allez adorer.

illustration des différentes espèces de limaces

Formation 1 : gérer (intelligemment et définitivement) les limaces au potager

Prix : gratuit

illustration des différentes espèces de limaces

Formation 2 : mon jardin "sans" moustique

Prix : gratuit (introduction)

formation abri chauve souris

Formation 3 : accueillir des chauves-souris à coup sûr

Prix : 3 €

Les plantes préféres des limaces et des escargots

Avez-vous aimé cet article ?

Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

Note moyenne / 5. Vote count:

Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?

2 Commentaires

  1. HERON Corine

    Dans le but de donner à tous les jardiniers des outils pour réussir son jardin sans qu’il soit dévasté par les limaces, je compulse les données de sites différents. le votre est particulièrement bien fait et complet. Je m’occupe au sain d’une association de tous ce qui est nature et donc de propose mes fiches à nos adhérents et aux personnes qui viennent visiter nos manifestations.

    Réponse
    • Robin

      Bonjour Corine, super, heureux et flattez de cela 🙂

      Vous avez donc créé des fiches synthétiques à partir de mes articles, c’est cela ? 🙂

      Bonne soirée
      Robin
      PS : désolé pour la réponse supeer tardive, j’ai été vraiment très très occupé ces temps-ci..

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Si vous voulez partager cet article :

Vous êtes libres de recevoir :

 -L’infographie des méthodes permas (efficaces vs non-efficaces) pour jardiner avec les limaces
 
-Le tableau récap’ des plantes utiles à avoir au jardin, en général (et quels auxiliaires elles attirent, quels “ravageurs” elles repoussent)
- L’effet du marc de café en résumé visuel
- Des questions de jardinage exclusivement détaillées par (gros) emails peu fréquents
 
(C’est aussi un moyen pour moi de voir que ces articles vous plaisent :) )
 
 
Vous pouvez mettre ici votre email auquel j'envoie tout ça.
 
Mais ne vous y sentez pas obligé !

C'est fait ! Courrez voir votre boite mail ! Si vous ne recevez rien, pensez à regarder vos spams