Si vous voulez partager cet article :

()

Un paillage à l’herbe de tonte : pourquoi et comment ?

paillage à base d'herbe de tonte

Vous le savez si vous avez l’habitude de lire mes articles, je ne suis pas un fan du gazon.

J’ai toujours préférée le bourdonnement de vie qui accompagne une prairie fleurie.

Mais si vous venez de tondre votre gazon, vous avez de l’or devant vos pieds !

Car cette herbe pleine d’humidité et de nutriments, nous nous abstiendrons, de toutes nos forces, de la brûler.

Et nous l’utiliserons au potager !

 

Dans cet article, nous observerons les propriétés de ce paillis, ces modes d’utilisations, ses avantages et inconvénients vis à vis d’autres paillis courant… Et le mélange magique qui rendra ce matériau si utile.

Si vous avez du gazon chez vous, cet article constituera une flèche de plus, dans votre carquois de jardinier averti.

paillage de feuilles de miscanthus

Introduction

Le paillage, comme vous le savez peut-être, est une technique essentielle en jardinage qui consiste à couvrir le sol avec divers matériaux organiques ou inorganiques.

Cette pratique offre de nombreux avantages, tels que la conservation de l’humidité, la réduction des mauvaises herbes, l’amélioration de la structure du sol et la protection contre l’érosion.

Parmi les matériaux couramment utilisés pour le paillage, l’herbe de tonte se présente comme une option accessible et écologique.

paillis à l'herbe de tonte

Et oui, cela aussi, une fois fauché, c’est de l’herbe de tonte !

Paillage et Herbe de Tonte

Définition du Paillage

Le paillage, que l’on connais aussi sous le terme de “mulching” en anglais, est une technique de jardinage qui consiste à recouvrir le sol de divers matériaux, organiques ou inorganiques.

Parmi les matériaux organiques, on retrouve le foin, la paille, les feuilles mortes, le compost, et l’herbe de tonte, par exemple.

Tandis que les matériaux inorganiques peuvent inclure des matières minérales (ardoises, pierres) ou des bâches en plastique.

Mais au potager, on utilise les premiers, car c’est eux qui nourrissent le sol !

Objectifs Principaux du Paillage

Conservation de l’humidité :

Le paillage aide à réduire l’évaporation de l’eau du sol, permettant de maintenir une humidité constante et réduisant la fréquence des arrosages.

Cette conservation de l’humidité est particulièrement utile pendant les périodes de sécheresse, car elle permet aux plantes de résister à des conditions de stress hydrique.

Protection contre les adventices (“mauvaises herbes”) :

En couvrant le sol, le paillage empêche la lumière du soleil d’atteindre les graines de “mauvaises herbes”, inhibant ainsi leur germination et leur croissance.

Moins d’adventices signifient moins de compétition pour les nutriments, l’eau et l’espace, ce qui permet aux plantes que l’on veut faire pousser de mieux se développer (et d’être plus productives, dans le cas de plantes potagères).

Amélioration de la structure du sol :

Les matériaux organiques utilisés pour le paillage, tels que l’herbe de tonte, se font décomposer par les organismes du sol, et enrichissent ce dernier en matière organique.

Les produits de cette décomposition (substances humiques, notamment) améliorent la structure du sol, en augmentant sa capacité à retenir l’eau et les nutriments. Et en le rendant “plus meuble et plus beau”.

Un sol bien structuré est essentiel pour un croissance optimale des plantes.

Car il s’agit ici de la fertilité physique, nécessaire aux deux autres fertilités (chimique, et biologique).

L’Herbe de Tonte comme Paillage

L’herbe de tonte est un matériau de paillage facile à obtenir et respectueux de l’environnement, surtout pour ceux qui entretiennent régulièrement leur pelouse et qui en donc à profusion.

Utilisée correctement, elle peut offrir tous les avantages mentionnés ci-dessus, en plus de recycler un déchet de jardin en une ressource précieuse.

Mais il faut mettre en oeuvre les bonnes pratiques, pour éviter certains inconvénients potentiels, comme le compactage et la fermentation de l’herbe, qui peuvent nuire aux plantes.

paillis gazon

Propriétés du Paillis à l’Herbe de Tonte

Rapport Carbone/Azote de l’Herbe de Tonte

L’un des aspects essentiels à considérer lorsque l’on utilise un paillage, vous le savez peut-être, est son rapport carbone/azote (C/N).

Ce rapport est crucial car il influence la vitesse de décomposition (ainsi que le risque ou non d’un “effet dépressif”, dans le cas des matériaux carbonés) et donc la disponibilité des nutriments pour les plantes.

  • Rapport C/N : L’herbe de tonte fraîche a généralement un rapport C/N compris entre 10 et 12. Ce rapport signifie qu’elle est bien plus riche en azote qu’en carbone. En comparaison, des matériaux comme la paille ont un rapport C/N beaucoup plus élevé (compris entre 50 et 150), ce qui les rend plus lents à décomposer.

Composition en Nutriments

  • Azote (N) : L’herbe de tonte est particulièrement riche en azote, avec une teneur moyenne d’environ 7%. L’azote est vital pour la croissance des plantes, car il fait partie intégrante des acides aminés, des protéines et de la chlorophylle.
  • Phosphore (P) : L’herbe de tonte contient également du phosphore, bien que dans des proportions moindres (environ 1,5%). Le phosphore est essentiel pour le développement des racines et la floraison des plantes.
  • Potassium (K) : La teneur en potassium de l’herbe de tonte est d’environ 5,5%. Le potassium est important pour la régulation de l’eau dans les plantes et améliore leur résistance aux maladies.
  • Oligo-éléments : En plus des principaux macronutriments (N, P, K), l’herbe de tonte fournit des oligo-éléments tels que le calcium, le magnésium et le fer, qui sont nécessaires en petites quantités mais jouent des rôles cruciaux dans divers processus métaboliques des plantes. Néanmoins, sachez que la plupart des paillis organiques apportent aussi la plupart des oligo-éléments essentiels aux plantes.
paillage tonte de pelouse

Avantages du Paillage avec l’Herbe de Tonte

Très Bonne Rétention de l’Humidité

L’un des avantages les plus significatifs du paillage avec de l’herbe de tonte est sa capacité à retenir l’humidité.

Réduction des Besoins en Arrosage :

Le paillage avec des tontes de pelouse crée une couche compact et humide à la surface du sol, ce qui réduit considérablement l’évaporation de l’eau..

Le sol reste ainsi humide plus longtemps, ce qui diminue la fréquence des arrosages nécessaires. Cela est particulièrement avantageux durant les périodes de sécheresse ou dans les régions où l’eau est une ressource précieuse.

Protection contre l’érosion :

En couvrant le sol, le paillage aide également à protéger contre l’érosion causée par le vent et la pluie, en maintenant une couche supérieure stable et intacte.

Enrichissement Important du Sol

L’herbe de tonte est riche en nutriments essentiels pour la croissance des plantes. Comme elle se décompose rapidement, elle contribue à  un apport rapide de ces nutriments, et donc à enrichissement significatif de la fertilité chimique:

    Rôle sur la fertilité biologique

    Les tontes de gazon se décomposant facilement, elles constituent un accélérateur de la fertilité biologique.

    Les populations de bactéries du sol explosent rapidement après un apport de tonte de pelouse.

     

     

     

    Les tontes de pelouse ont donc pour principal avantage de booster la fertilité chimique et biologique du sol, peut-être un peu plus rapidement que les autres matériaux de paillage.

    Récoltes potagères après un paillage de tontes de pelouse

    Inconvénients du Paillage à l’Herbe de Tonte

    Décomposition Très Rapide

    Comme déjà vu, herbe de tonte, en raison de son faible rapport carbone/azote (C/N), se décompose très rapidement.

    Bien que cela puisse être intéressant pour un apport rapide en nutriments, cela présente également plusieurs inconvénients :

    • Besoin de Renouvellement Fréquent : La décomposition rapide signifie que l’herbe de tonte se transforme rapidement en matière organique, nécessitant ainsi un renouvellement fréquent du paillis pour maintenir une couverture efficace du sol. Cela peut représenter un travail supplémentaire pour le jardinier, comparativement à un paillis plus durable.

     

    Faible Protection Contre les Adventices

    Toujours en raison de sa décomposition rapide, mais surtout du fait qu’il faut éviter de l’utiliser en couche épaisse (risque de fermentation), l’herbe de tonte offre une protection souvent très limitée contre les mauvaises herbes :

    • Réduction de l’Efficacité de Protection: Contrairement à des paillis plus durables comme la paille ou même le foin, l’herbe de tonte perd rapidement sa capacité à bloquer la lumière du soleil, permettant ainsi aux mauvaises herbes de germer et de pousser. Pour maintenir une suppression efficace des adventices, il est souvent nécessaire de combiner l’herbe de tonte avec d’autres types de paillis plus durables.

    Risques de Fermentation

    L’herbe de tonte, lorsqu’elle est appliquée en couches épaisses, peut retenir l’humidité et créer des conditions idéales pour la fermentation :

    • Risques de Fermentation : Si l’herbe de tonte est appliquée en une couche trop épaisse, elle peut devenir compacte, empêchant une bonne circulation de l’air. Cela peut entraîner une fermentation anaérobie (décomposition sans oxygène), qui libère dans le sol des composés toxiques pour les plantes et la vie du sol.

     

    Plus concrètement, voici les composés libérés lors d’une fermentation :

    Composés Toxiques Libérés

    1. Acides Organiques :
      • Acide Lactique : Produit par la fermentation des glucides. En concentration élevée, il peut être nocif pour les racines des plantes.
      • Acide Acétique : Un autre produit de la fermentation qui peut acidifier le sol et être phytotoxique.
      • Acide Butyrique : Connu pour son odeur nauséabonde, il est également toxique pour de nombreuses plantes.
    2. Gaz Toxiques :
      • Méthane (CH4) : Bien que non toxique pour les plantes en soi, il peut créer des conditions réductrices dans le sol, nuisant à la croissance des plantes.
      • Sulfure d’Hydrogène (H2S) : Très toxique pour les plantes, il peut inhiber la respiration des racines et endommager les tissus racinaires.
      • Ammoniac (NH3) : Produit par la décomposition des protéines, il peut être toxique à des concentrations élevées et causer des brûlures aux racines.
    3. Alcools :
      • Éthanol : Formé durant la fermentation, il peut être toxique pour les racines en inhibant leur croissance et en perturbant les processus métaboliques.

    Effets sur les Plantes

    Les composés toxiques libérés peuvent avoir plusieurs effets négatifs sur les plantes :

    • Inhibition de la Croissance : Les racines peuvent être directement affectées, montrant des signes de nécrose (mort des cellules) et une capacité réduite à absorber l’eau et les nutriments.
    • Stress Oxydatif : Certains composés peuvent induire un stress oxydatif chez les plantes, menant à une production accrue de radicaux libres qui endommagent les cellules végétales.
    • Perturbation de l’Équilibre du Sol : La présence de ces composés peut altérer la microbiologie du sol, réduisant la population de micro-organismes bénéfiques et augmentant celle des pathogènes.

     

    • Comment les Éviter : Pour prévenir ces problèmes, il est recommandé d’appliquer l’herbe de tonte en couches fines (environ 2 à 3 cm d’épaisseur) et de laisser l’herbe sécher légèrement avant de l’utiliser comme paillis. Cela permet de réduire l’humidité excessive et d’améliorer la ventilation, minimisant ainsi les risques de fermentation.

     

    Risque d’Apport Excessif de Nutriments

    On l’a dit, l’herbe de tonte est riche en nutriments, en particulier en azote. Et un apport excessif de nutriments peut parfois être problématique.

    Concrètement, un excès d’azote peut entraîner une croissance déséquilibrée des plantes, avec des parties foliaires luxuriantes mais des racines, des fruits et des fleurs moins développés.

    C’est notamment ce que racontait Rémy du Potager d’Emerveilles dans une interview que nous avions faite : il avait fait un tel apport d’azote pour ses courges, que toutes les parties foliaires étaient monstrueuses… Mais la production finale a été très faible. C’est les conséquence d’un excès d’azote.

    Une autre conséquence est l’attrait des ravageurs, notamment les ravageurs en colonie, friands des sèves très nutritives des plants fortement fertilisés à l’azote.

    A noter que ce n’est pas ici la concentration en azote qui pose problèe (le foin en est aussi riche), mais la rapidité de libération.

     

    • La solution : Équilibrer avec d’Autres Types de Paillis : Pour éviter un apport excessif de nutriments, il est conseillé de mélanger l’herbe de tonte avec d’autres types de paillis ayant un rapport C/N plus élevé, comme la paille ou le BRF. On détaille ce point un peu plus loin.
    paillis de pelouse

    Comment Bien Utiliser l’Herbe de Tonte pour le Paillage

    Sélection et Préparation de l’Herbe

    • Éviter l’Herbe Traitée : Il est crucial de ne pas utiliser l’herbe de tonte qui a été traitée avec des herbicides, des pesticides ou des engrais chimiques récents. Ces produits chimiques peuvent être nocifs pour vos plantes et les organismes bénéfiques du sol. Utilisez uniquement de l’herbe provenant de pelouses non traitées ou qui ont été traitées avec des produits biologiques.

    Techniques de Séchage

    • Importance du Séchage : Laissez sécher l’herbe de tonte avant de l’utiliser comme paillis. Cela est nécessaire pour éviter la fermentation. L’herbe fraîchement coupée est très humide et peut rapidement devenir compacte et créer un milieu anaérobie, ce qui peut au final nuire à vos plantes et à la vie de votre sol, comme vu plus haut.
    • Méthodes de Séchage : Étalez simplement l’herbe de tonte en une couche fine sur une surface plane et laissez-la sécher au soleil pendant un jour ou deux. Le retournement régulier de l’herbe aidera à un séchage uniforme et rapide, mais ce n’est pas strictement nécessaire.

    Application

    • Épaisseur Recommandée : Appliquez l’herbe de tonte séchée en une couche de 2 à 3 cm d’épaisseur. Des couches plus épaisses peuvent retenir trop d’humidité, ce qui peut entraîner la décomposition anaérobie (fermentation).

     

    • Zones à Privilégier : Utilisez l’herbe de tonte comme paillis autour des légumes, des fleurs, des arbustes et des arbres. Assurez-vous de laisser un espace autour des tiges et des troncs pour éviter le risque de maladies fongiques.

     

    Entretien

    • Renouvellement : L’herbe de tonte se décompose rapidement, il est donc important de renouveler le paillis régulièrement (sinon, votre sol n’a plus rien à se mettre sous la dent ! Et les adventices auront la vie belles). Ajoutez une nouvelle couche d’herbe séchée toutes les quelques semaines pour maintenir une couverture efficace du sol.

     

    • Surveillance de l’État du Paillis : Surveillez régulièrement l’état du paillis pour détecter les signes de compaction. Si vous remarquez des problèmes, enlevez la partie affectée et ajoutez une nouvelle couche d’herbe séchée. Évitez également de laisser le paillis devenir trop épais en ajoutant des couches fines et en les renouvelant fréquemment.
    herbe de tonte pour paillage

    Comparaison avec d’autres types de paillage

    Paille

    Avantages :

    • Très bonne régulation thermique (couche épaisse).
    • Bonne rétention de l’humidité, plus modérée (et donc parfois plus souhaitable) que pour les tontes de gazons en couche épaisse.
    • Très peu chère et facilement disponible.
    • Bonne régulation des adventices (couche épaisse).
    • Rapport C/N correct, bien qu’un peu trop carboné.

    Inconvénients :

    • Peut contenir des traces de fongicides.
    • Un peu trop carboné (non équilibrée).
    • Nutriments libérés beaucoup plus lentement que pour les tontes d’herbe (dû au rapport C/N bien plus élevé, et donc de la durée de décomposition bien plus longue)

     

    Foin

    Avantages :

    • Excellent pour la conservation de l’humidité (couche épaisse), tout en ne posant pas de problème de fermentation en conditions de sol non hydromorphes (sol hydromorphe = sol continuellement gorgé en eau).
    • Apporte une très bonne quantité de nutriments au sol lorsqu’il se décompose (aussi riche en azote que les tontes d’herbes, plus riche en ce qui concerne les autres nutriments, même si leur libération est plus lente).
    • Nourriture des vers de terre – anéciques – (cellulose), comme le sont aussi les tontes de pelouse (mais le foin étant issus de prairie aux essences souvent variés, il nourrit en général mieux les vers).
    • Équilibré (rapport C/N compris entre 25 et 30), donc aucun risque de faim d’azote, tout en libérant ses nutriments relativement vite.
    • Excellente isolation thermique (couche épaisse).
    • Excellente protection contre les adventices (couche épaisse).
    • Se décompose plus lentement que les tontes d’herbe, permettant des apports plus espacés (et moins de travail)

    Inconvénients :

    • Très susceptible de contenir des graines, augmentant le risque de diffusion de “mauvaises herbes” dans les zones non paillées du jardin.
    • Se décompose moins rapidement que les tontes de gazon, libérant ainsi moins rapidement son azote.
    • Plus cher que la paille, et moins facilement disponible.

     

    Feuilles mortes

    Avantages :

    • Abondantes et gratuites en automne.
    • Se décomposent en apportant une bonne quantité de nutriments au sol.
    • Équilibrées si feuilles souples.

    Inconvénients :

    • Isolation thermique moyenne.
    • Protection moyenne contre les adventices.
    • Peuvent être emportées par le vent si elles ne sont pas humidifiées ou lestées d’une manière ou d’une autre.
    • Besoin d’en disposer en quantité réellement importante pour une utilisation en paillage.

     

    Écorces de pin

    Avantages :

    • Esthétiquement plaisantes en massif permanent.
    • Se décomposent lentement et durent longtemps.
    • Bonne rétention d’humidité et régulation thermique correcte.
    • Appropriées pour un massif permanent.

    Inconvénients :

    • Plus coûteuses que d’autres options de paillage.
    • Très faibles apports nutritifs ou d’humus pour le sol (décomposition très faible).
    • Peuvent flotter et être emportées lors d’arrosages intenses.
    • Très peu appropriées pour un potager (faibles apports pour le sol et sa vie).

     

    Paillis minéraux (graviers, ardoise pilée, etc.)

    Avantages :

    • Durables et ne se décomposent pas.
    • Esthétiquement variés et adaptés à de nombreux styles paysagers.
    • Bien adaptés à des massifs permanents (pas de décomposition).

    Inconvénients :

    • Ne fournissent pas de nutriments au sol.
    • Difficiles à enlever ou à remplacer.
    • Totalement inadapté à un potager ou massif annuel.

     

    BRF (bois raméal fragmenté)

    Avantages :

    • Bonne rétention d’humidité.
    • Isolation thermique correcte.
    • Forte création d’humus lors de leur décomposition.
    • Très favorables au développement des champignons mycorhiziens.
    • Adaptés aux massifs permanents comme aux massifs annuels et aux potagers.

    Inconvénients :

    • Peut entraîner un appauvrissement temporaire en azote dans le sol, capable de créer une faim d’azote chez les plantes et donc un défaut de croissance.
    • À utiliser en couche fine, ce qui limite les effets de contrôle des adventices, d’isolation thermique, et de maintien de l’humidité au sol contrairement à d’autres paillis étalés en couches épaisses (foin, paille).
    • Décomposition relativement lente, et donc faible apports de nutriments au sol sur la saison.
    paille pour mélange idéal avec de l'herbe de tonte pour un paillage parfait

    Les Matériaux à Ajouter au Paillage à l’Herbe de Tonte pour Obtenir un Super Paillis

    Équilibrer le Rapport Carbone/Azote par un Matériau Complémentaire Carboné

    Pour équilibrer le rapport carbone/azote (C/N) de l’herbe de tonte, il faut compléter ce paillage par des matériaux riches en carbone. Ces matériaux carbonés aident à compenser la décomposition rapide de l’herbe de tonte, à éviter un excès d’azote dans le sol, et à donner plus de carbone à “manger” aux micro-organisme du sol (les matériaux riches en carbone donnant par leur décomposition beaucoup d’humus, là où les tontes de pelouse n’en apportent presque pas).

    • Paille : La paille est un excellent matériau carboné avec un rapport C/N élevé (50 à 150 selon les céréales). Elle se décompose lentement et aide à équilibrer l’apport en azote de l’herbe de tonte. Pour l’utiliser dans ce contexte, mélangez simplement la paille avec l’herbe de tonte pour obtenir une couche de paillis plus équilibrée.
    • Feuilles mortes : Les feuilles mortes sont également riches en carbone et faciles à obtenir. Elles peuvent être broyées et mélangées avec l’herbe de tonte pour créer un paillis équilibré et riche en matière organique.
    • BRF ou Broyat : Le BRF et le broyat ont un rapport C/N élevé, ce qui les rend idéaux pour équilibrer l’azote de l’herbe de tonte. Ils se décomposent lentement, apportent beaucoup de carbone au sol, et nourrit les champignons mycorhiziens (friands de carbone).

    Permettre une Aération Suffisante Grâce à un Matériau de Texture Grossière

    Pour éviter la compaction et assurer une bonne aération du sol, il est bénéfique de mélanger l’herbe de tonte avec des matériaux de texture plus grossière. Ces matériaux créent des espaces d’air dans le paillis, ce qui favorise la circulation de l’air et empêche le processus de fermentation.

    • Copeaux de bois ou Écorce : En plus d’équilibrer le rapport C/N, les copeaux de bois et l’écorce améliorent la structure du paillis. Leur texture grossière permet une meilleure aération et aide à prévenir la compaction. Un bémol peut pour l’écorce, trop différente des tontes d’herbe pour créer un mélange suffisamment homogène.
    • Brindilles et Branches Broyees : Les petites brindilles et les branches broyées ajoutent une texture grossière au paillis. Elles se décomposent lentement, fournissant une aération continue et améliorant la structure du sol sur le long terme.
    • Paillis de Paille : La paille non seulement équilibre le rapport C/N, mais sa structure légère et aérée empêche aussi la compaction, permettant une bonne circulation de l’air.

    Application d’un Super Paillis

    Pour créer un super paillis en utilisant l’herbe de tonte, suivez ces étapes :

    1. Préparez l’herbe de tonte : Séchez l’herbe de tonte en couches fines avant de l’utiliser pour éviter la fermentation.

    2. Mélangez avec des matériaux carbonés : Mélangez l’herbe de tonte séchée avec des matériaux riches en carbone tels que la paille, les feuilles mortes ou les copeaux de bois. Visez un rapport équilibré (50/50), vous ajouterez de toute manière de nouvelles couche de tonte plus tard, une fois celles-ci décomposées.

    3. Ajoutez des matériaux grossiers : Incorporez des brindilles, des branches broyées ou des copeaux de bois pour améliorer la texture et l’aération du paillis.

    4. Appliquez le paillis : Étalez le mélange en une couche de 5 à 10 cm d’épaisseur autour de vos plantes, en veillant à ne pas trop entasser le paillis autour des tiges et des troncs. La couche peut être plus épaisse en sols sableux ou très riches, et devra être plus fine en sol compact pauvres.

    5. Entretien régulier : Surveillez le paillis et ajoutez de nouvelles couches fines d’herbe de tonte au fur et à mesure que celle-ci se décompose.

    En combinant ces matériaux, vous créez un paillis équilibré qui enrichit le sol, nourrit idéalement les micro-organismes qu’il abrite, conserve l’humidité, et bloque mieux les adventices, tout en évitant les problèmes de fermentation et de déséquilibre des nutriments.

    Conclusion

    Je vois encore trop souvent des jardiniers laisser perdre des ressources précieuses. 

    Un tas de gazon posé dans un coin du jardin, en attendant qu’il disparaisse de notre vue.

    Ce tas de gazon est un puit d’azote, LE nutriment phare au potager ou au jardin.

    Pourquoi ne pas redistribuer cet azote où il est utile ? C’est à dire aux pieds de nos belles plantes, en évitant les couches épaisses et donc la fermentation.

    Idéalement, vous l’utiliserez en mélange, afin de sublimer ses propriétés mais surtout de combler ses défauts. En mélange avec un matériau grossier et carboné, idéalement.

    Apposé au début du printemps, c’est là où il trouve tout son intérêt, alors que le sol se réchauffe à peine de la trève hivernale, que la vie biologique est avide d’une nourriture facile à consommer, et que les sotcks d’azote sont au plus bas.

    Au contraire, évitez de l’utiliser en automne, où cette forte entrée d’azote dans le sol sera lessivé, et donc perdue pour le potager et polluante pour nos nappes, lors des pluies automnales et hivernales.

     

    Comme je n’ai pas de pelouse, je n’ai jamais pu expérimenter ce paillis, et j’utilise presque exclusivement du foin.

    Mais vous, quelle est votre expérience avec ce paillis ? 

     

    J’espère que cet article vous aura plu, et donné de nouveaux outils pour jardiner en liberté et autonomie, tout en comprenant ce que vous faîtes et pourquoi vous le faites.

    A bientôt,

    Robin.

    (Pour ceux que ce type de contenus intéresse, n’hésitez pas à rejoindre ma newsletter -en laissant votre email pour un des bonus proposés sur le blog-, je dis souvent que les 80 % de mon travail sur le potager s’y trouve. Enfoui sous l’eau, à la manière d’un iceberg 😅)

    Quelques références scientifiques : 

    • Selon une étude de l’Université du Missouri, le paillage aide à maintenir une température favorable du sol, ce qui favorise la croissance des racines et protège contre les températures extrêmes​ (MU Extension)​.
    • Une étude de l’Université de Floride souligne que les matières organiques, comme les coupures de gazon, améliorent la fertilité du sol et la structure, augmentant ainsi la disponibilité des nutriments pour les plantes​ (Ask IFAS – Powered by EDIS)​.
    • Le Colorado State University Extension met en garde contre les risques de moisissure et de fermentation lorsque l’herbe de tonte est appliquée en couches trop épaisses et recommande des couches fines et séchées pour éviter ces problèmes​ (https://extension.colostate.edu/)​.
    • L’Université de Géorgie recommande de mélanger les coupures de gazon avec d’autres matériaux carbonés pour maintenir un rapport C/N équilibré et favoriser une décomposition optimale​ (UGA Extension)​.
    • Le University of California Agriculture and Natural Resources suggère que les matériaux grossiers, tels que les copeaux de bois, sont efficaces pour améliorer la ventilation et la pénétration de l’eau dans le sol lorsqu’ils sont utilisés avec des coupures de gazon​ (https://ucanr.edu/blogs/blogcore/)​.
    herbe de tonte pour paillage d'un potager

    Articles en lien : 

    Ou alors, vous pouvez télécharger gratuitement le PDF ci-dessous, sur les plantes à installer d’urgence au jardin (vous recevrez le lien personnel de téléchargement par email) : 

     Robin

    Mes deux premiers potagers ont été de vrais fiascos.

    Je m'étais appuyé sur des "guides potager" simples, faciles... Mais trop superficiels.

    Je ne comprenais pas vraiment ce que je faisais.

    J'obéissais bêtement à des "règles" dictés par certains.

    Depuis, je cherche à comprendre.

    Car ici, c'est le potager du POURQUOI. 

    On se pose et se repose cette question, toujours, à chaque fois que l'on nous dit ce que nous devrions faire.

    Pour être autonômes, libres, et confiants dans ce que l'on fait.

    Et on se base, au maximum, sur des sources scientifiques. Ou très sérieuses.

    Cliquez ici pour connaître l'histoire qui m'a mené ici..

    filet à limaces en cuivre

    Le filet à limaces : faites enfin la paix définitive avec les limaces.

    Déjà plus de 2000 filets adoptés !

    Les Formations

    Des condensés d'informations uniques.

    Que vous allez adorer.

    illustration des différentes espèces de limaces

    Formation continue : Apprenez, avec moi et en même temps que moi, les bases profondes pour créer un potager autonôme et productif.

    Prix : gratuit

    Le potager permacole : selon moi le meilleur magazine de jardinage du moment. À prix libre.

    Avez-vous aimé cet article ?

    Cliquez sur une étoile pour noter l'article !

    Note moyenne / 5. Vote count:

    Pas encore d'avis ! Soyez le premier à dire ce que vous en pensez !

    We are sorry that this post was not useful for you!

    Let us improve this post!

    Tell us how we can improve this post?

    Leave feedback about this

    • Rating
    Choose Image


    Si vous voulez partager cet article :